Nourrir l’esprit… Et le reste.

Mardi matin, dix heures. Castor-Croqueur-de-Culture, cet être d’inconscience de courage lance ses élèves à l’assaut d’un roman pour la jeunesse dans le cadre d’un défi lecture.

Kushi-Sashimi, perplexe : “M’sieur, ça se mange, la terre ?

Castor-Croqueur-de-Culture, interloqué  : Heu… Non…

Kushi-Sashimi, concerné : Ben pourtant, c’est c’qu’y disent, dans l’bouquin qu’vous nous avez donné, hein !

Castor-Croqueur-de-Culture, déconcerté : Montre-moi ça…

Le gnou s’empresse vers le bureau et pointe un index accusateur sur la page incriminée :

“Là ! Voyez !”

La phrase en question saute au regard du lettré :

Il prit le bol de terre cuite et mangea”

C’est sûr que cuit, c’est meilleur…

Publicités
Cet article, publié dans Le collier de perles de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Nourrir l’esprit… Et le reste.

  1. Anne dit :

    C’est meilleur et bien croquant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s