Vingt mille lieues sous l’bocal (Berlingot Girafette, deuxième !)

Comme vous l’aurez compris, Berlingot Girafette a gaillardement fêté ses 3 printemps z’automnes la semaine dernière.

Tout y était : la jolie bannière, le gâteau crémeux…

Et Nemo.

Nemo, c’est le nouveau membre de la famille.

Sans surprise, un joli poisson rouge choisi avec amour par Girafette-Brunette et Girafeau-Tout-Beau.

Tandis que l’ensemble de la famille débattait de l’opportunité de lui offrir des graviers, deux ou trois plantes aquatiques pour préserver sa pudeur et, accessoirement, une Dorie – Berlingot-Girafette observait avec curiosité le nouveau venu.

Pour finalement demander, d’une petite voix intéressée :

Comment il va faire pour sortir de son bocal ?

Je crains hélas que le nouveau cadeau ait beaucoup perdu de son interactivité quand nous lui avons expliqué que Nemo se porterait globalement mieux s’il restait immergé…

Publicités
Cet article, publié dans Sous la carapace du prof, il y a..., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vingt mille lieues sous l’bocal (Berlingot Girafette, deuxième !)

  1. Alainx dit :

    Et quand Girafette découvrira sa durée de vie éphémère… ( puisque la plupart des poissons rouges pour enfants meurent rapidement par surabondance de nourriture…)… ce cadeau risque de lui rester comme une arête en travers de la gorge…

  2. Anne dit :

    Et qui va nettoyer le bocal? Ça pue un poisson rouge!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s