Famille recomposée

L’autre jour, nous étions en stage.

Pendant le “quart d’heure inaugural” –aka les deux bonnes heures de pince-fesse du début de journée-, Primevère-Poivrée, une gentille collègue, écluse les copies.

Et tombe sur un os.

“Le chien a gros nez contre son maître biologique”

Nous devons donc en déduire que dans cette famille, le chien du chien a son maître dans le pif.

Le  vieux noyau familial vient de prendre un bon coup de crocs…

Publicités
Cet article, publié dans Le collier de perles de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s