Rose praline vs reality

Y a des fois où être prof, c’est le petit Jésus en culotte de velours liberty.

Si, si.

Tous ces petites frimousses curieuses, toutes ces petites têtes qui ne demandent qu’à se culturer façon bulbe de tulipe en pleine croissance et… Rhôôôô…. La petite loupiote qui s’allume dans le regard du nain qui vient de piger un truc !

Le panard totale.

T’en oublierais presque que c’est la 5ème fois que tu réexpliques, c’est dire…

Et voilà qu’entre deux shoots de poussière de craie, te vient cette idée totalement dingue : “Et si on les sortait ?”

Et là…

Même sans avoir jamais expérimenté la moindre substance hallucinogène, tu découvres sans tarder ce que c’est qu’une descente après un très trèèèès mauvais trip.

Extirpé de la salle de classe, les gnous –et celui qui était assez à la masse pour les accompagner- se confrontent au réel.

Et tu te le prends en pleine face, le réel.

Un petit exemple ?

La semaine dernière, j’amène mes bébés-gnous visiter un des musées de ville-de-la-Tanière.

Blabla du guide –un vieux grincheux dont j’attends la date de péremption avec impatience car il méprise ouvertement les mômes et me colle des envies de tortures nord-coréennes à chaque fois-

Et dans le vestibule, coup d’œil à une peinture murale à la grecque.

Vieux-guide-racorni : “Dans cette peinture, l’auteur a voulu représenter les 4 éléments. Ca vous dit quelques choses, les 4 éléments ? Hein ?

Shawn-Clovis : Ben… Y a l’eau …

Vieux-guide-racorni, désarçonné : Euh… Oui…

Salimata-Cindy : L’air…

Vieux-guide-racorni, épaté : Oui !

Ed-Edelweis : Le WIFI ????

Vieux-guide-racorni, avec un sourire en coin : J’me disais, aussi…”

Et une girafe qui ronge son frein, une !

Vieux-guide-racorni : “Et vous avez au centre le dieu grec de la musique. Quelqu’un connait son nom ?

Sam-Sophocle, enthousiaste : Moi m’sieur ! Je sais ! Kenji Girac !

Vieux-guide-racorni : Ouarf, ouarf, ouarf, ouarf !!!!!”

C’est vraiment bizarre, mais après ça, je n’entendais pas vraiment les quelques bavardages des gnous… Allez  comprendre….

C’est vrai, ça… Ils disent des énormités mais ce sont les miennes ! Qu’il aille se faire voir ce vieux schnoque ! Chez les grecs, tiens !

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Rose praline vs reality

  1. Anne dit :

    Et qu’ils sont nombreux ceux qui exigent le respect mais n’en n’ont aucun… Et comment oublier qu’un jour nous sommes passé par cet état étrange qu’est l’adolescence?

  2. la girafe dit :

    C’est vrai… En tout cas, moi, je m’en souviens ! (Certaines mauvaises langues disent d’ailleurs que ^parfois, j’y retombe !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s