La maturité est un long chemin…

Et Gratien-Gouailleur est au tout, tout début de la route, comme il me l’a brillement démontré mardi matin lorsque je l’ai sommé manu militari de justifier son absence de la veille.

Entre nous, j’étais à moitié curieuse de savoir comment ce grand escogriffe manifestement en pleine santé allait réussir à expliquer pourquoi  l’heure de cours du lundi à 8 heures était au-delà de ses forces.

Ben j’ai pas été déçue.

Sur le petit papillon justificatif, j’ai découvert une véritable œuvre d’art, jugez plutôt :

Motif d’absence injustifiable : s’est trompé de jour, a cru qu’on était dimanche.

Conclusion : ce jeune homme de 15 ans s’apprête à affronter un programme à base de philosophie des Lumières et autres romanciers du XIXème siècle alors qu’il ne maîtrise pas les jours de la semaines – une compétence de primaire, si je ne m’abuse.

Ou alors, il se fout ouvertement de ma figure.

Pour le bien-être de ma pédagogie traumatisée, je vais me cramponner à la deuxième solution…

Publicités
Cet article, publié dans Le collier de perles de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La maturité est un long chemin…

  1. camille-madeleine dit :

    Bonsoir,
    Maturité périmée ici : mercredi matin j’essaie en vain de téléphone au cabinet médical, je me croyais mardi, au bout de cinq essais infructueux j’ai réalisé ma méprise ! 🙂
    Alors je demande l’indulgence, aux deux bouts de la vie le repérage temporel est compliqué.

  2. Agdel dit :

    Si, si, il faut le croire : en classe de première professionnelle spécialité « aménagements paysagers », seule ma fille a été capable de citer dans l’ordre les quatre saisons avec leurs mois de début et de fin… (raconté par la prof de biologie légèrement désabusée)

  3. Anne dit :

    Mais quelle idée aussi qu’il y ai des lundis!!
    L’apprentissage du repérage commence dès la petite section, continue en moyenne, etc…
    Et lundi, après l’appel, je demande, c’est rituel, s’ils ont une idée de quel jour on est. Un moyen me répond, plein d’espoir de tomber juste: « Hier? ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s