Et puis après ?

A la Tanière, nous avons, actuellement, une vingtaine de gnous exotiques.

Ils ne reçoivent que quelques heures de cours de français par semaine : l’Educ Nat’ n’a rien de mieux à leur proposer, parait-il.

Le reste du temps ? Eh bien, ils vont en classe avec les autres.

C’est sûr qu’un cours d’histoire de 3ème quand tu ne connais pas un mot de français, c’est peanuts à suivre, hein…

Mais curieusement, ce n’est pas pour ces gamins que je m’inquiète.

Non, c’est pour les autres.

Les plus grands.

Ceux qui, assez souvent, suivaient une scolarité régulière dans leur pays d’origine, allaient au lycée, mais qui, en France, ne peuvent prétendre à presque rien en matière de formation, tout simplement parce qu’ils ont dépassé l’âge fatidique de 16 ans, et que les établissement français ne sont pas tenus de les accepter.

Et leurs parents… Des gens souvent éduqués, formés ou qui ne demandent qu’à l’être mais à qui on interdit de travailler.

Qui, souvent, n’ont même pas accès à des cours de français.

Ni à la moindre formation, bien sûr.

Et je ne parle même pas d’une reconnaissance de diplôme qui permettrait, par exemple, aux médecins étrangers, de venir prêter main-forte à leurs collègues français après une formation linguistique.

Des gens à qui on ne laisse pas la moindre chance d’accéder un jour à un métier, de s’intégrer…

L’Allemagne accueille. Mais surtout, surtout, elle détecte les compétences, elle forme. Oh, je ne me fais pas d’illusion sur l’intrinsèque bonté teutonne. L’Allemagne a besoin de cette main-d’oeuvre.

M’enfin, la France a-t-elle les moyens de laisser tant de compétences en friche, au risque d’exaspérer les tensions sociales ? Marine doit s’éclater devant sa télé, là !

Cela fait plus de 10 ans que je m’occupe de gnous exotiques avec le dino –et donc que je côtoie leurs parents.

A 2 ou 3 exceptions près, je n’ai JAMAIS rencontré des réfugiés qui ne souhaitent pas BOSSER.

EST-CE QU’A UN MOMENT DONNE, QUELQU’UN AU GOUVERNEMENT VA SE DECIDER A INFLECHIR CETTE POLITIQUE DEBILE ET INHUMAINE QUI FAIT LE LIT DU RACISME DE BASE ET VA NOUS PETER A LA GUEULE INCESSAMENT SOUS PEU ?????

OH ! LES MECS ! CA URGE, LA !!!!!

Publicités
Cet article, publié dans Coups de gueule et de griffe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Et puis après ?

  1. Scouarnec dit :

    Bonjour de Brest
    Entièrement d’accord avec vous. Mais hélas « le ventre de la bête est encore fécond »

  2. Anne dit :

    Là haut ils comptent… Et l’enseignement cela coûte. Que cela « rapporte » en terme de qualité de citoyen n’entre pas en ligne dans leur raisonnement. Il préfèrent s’allonger pour faire tapis rouge devant les gros du CAC…

  3. la girafe dit :

    Bienvenue Scouarnec et merci à vous deux de vos réactions…

    Là, j’avoue, je suis désespérée. Je me demande si les réfugiés qui ont accepté de quitter l’Allemagne pour la France imaginent une seule seconde ce qui les attend : des mois d’inaction débilitante, des procédures administratives kafkaïennes et au final, même s’ils sont régularisés, des mois, voir des années perdues avant de pouvoir travailler dans leur pays d’accueil… Quand je vois les regards soulagés de certains arrivants… Passé les premiers temps, comment ces gens qui ont tout quitté, qui sont souvent très éprouvés, vont-ils réussir à gérer le contraste entre ce qu’ils avaient rêvé et la réalité de leur vie en France ? On a l’impression que personne dans notre pays ne se pose cette question…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s