Figure libre

15 h. Clothilda-Liselote tire la langue sur son devoir d’expression écrite.

Ce qui s’explique, surtout si on considère qu’elle est arrivée en France il y a seulement 6 mois.

Juste au moment où je la regarde avec un sourire d’attendrissement, elle relève le nez :

“M’dame… Je ne suis pas sûre de moi, là…

-A quel propos, Clothilda-Liselote ?

-Comment on écrit “la tronche”?

-“La tronche” ? Pourquoi ?

-Ben pour l’arbre…”

Perplexité de la girafe :

“La tronche de l’arbre ?

-Oui, vous savez, la partie toute droite ?”

Elle mime la verticalité d’un geste de la main et un éclair de lucidité traverse mon cerveau fatigué :

“Tu veux parler du “tronc” ?

-Oui, c’est ça madame  !”

J’aime ça, quand les gnous exotiques réinventent le langage…

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Figure libre

  1. Anne dit :

    Un peu comme les petits de maternelle recréent leur langue maternelle…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s