Les joies de la capitale!

L’autre jour avec la girafe nous avons embarqué dans ma fidèle monture, j’ai nommé Titine, pour partir explorer la capitale.

J’étais contente: voiture garée dans un parking couvert et gardé, à deux pas d’une station de métro, à trois pas de notre lieu de rendez-vous. Bref, le dino faisait le malin et frimait auprès de la girafe. Grossière erreur!

Nous avons enchaîné rendez-vous et pause bien agréable autour d’un verre en compagnie du Foetus, l’ex Bébé Léopard et futur star des médias français.

Et sur le coup des 19h nous avons repris Titine.

On se doutait bien qu’une veille de week-end prolongé nous ne serions pas les seules sur la route, mais bon…. pas à ce point-là quand même….

2 heures pour faire 25 km… c’est un peu longuet sur la fin.

Alors certes nous avons pu admirer le superbe spectacle d’une voiture en feu sur la voie d’en face, le ballet des estafettes de gendarmerie (6 quand même) fendant comme elles pouvaient, toute sirène hurlante, les bouchons parisiens, le doux hululement de l’ambulance arrivant lancée à toute allure (ben oui, elle, elle devait bien faire du 20 km/h, un truc de ouf pour nous qui plafonnions allègrement à 5 km/h dans les bons moments!), mais comment dire? ce fut un peu long.

Du coup (comme dirait notre Foetus adoré) il a fallu s’occuper: musique à fond dans la voiture et deux animaux déchaînés beuglant à qui mieux mieux les chansons les plus stupides possibles (et après on se demande pourquoi il pleuvait à verse…. Cherchez pas, c’est nous qui chantions! ), jeu débile, glapissements terrifiés de la girafe à intervalles réguliers devant la conduite, très personnelle, des parisiens ou assimilés, geste peu sympathique du dino à l’encontre de ces jeunes malappris qui ont voulu s’intercaler entre Titine et la Lamborghini qui la précédait (merde, une Lamborghini quoi! je cède à personne ma place derrière une Lamborghini)….

Bon, ça a commencé à se compliquer quand la girafe a réclamé expressément une pause pipi (toute personne qui connaît un minimum la vessie-dé à coudre de l’animal mesure là le côté crucial de l’instant! ) et que l’aire de repos annoncée deux kilomètres plus loin (aka dans 15-20minutes de route) s’est avérée blindée, les estafettes de gendarmerie ayant trouvé super sympa d’y faire une pause et donc de bloquer la quasi totalité des places et que le dino a dû poursuivre sa route sans pause pipi.

La girafe se crispait sur le siège passager, et le dino guettait frénétiquement la prochaine aire et une amélioration dans la circulation (au hasard, passer la seconde vitesse…).

Et puis un drame est arrivé…

Un grand drame….

Pire qu’une envie pipi de la girafe….

Le dino a eu une fringale…

Et il s’est soudain mis à beugler dans la voiture: “ Faut que je mange!”

La girafe a sursauté et a beuglé en écho: “Faut que je fasse pipi!”

Tu le vois, ami lecteur, nous étions au top du glamour!

N’empêche que le dieu de la circulation a dû nous entendre et qu’il a dû avoir un peu les choquottes…Parce que miraculeusement j’ai pu atteindre les 40 km/h, gagner au plus vite (oui, je sais, 40km/h c’est pas glorieux, mais tout est relatif!) l’aire de repos suivante( non sans devoir la pister dans un mini labyrinthe de panneaux routiers), aire où la girafe s’est ruée aux toilettes pendant que je dévalisais le rayon alimentaire de la station-service (c’est te dire la fringale que j’avais quand même… j’ai sauté de joie devant un jambon-beurre Daunat….. )

Il nous a au final fallu plus de 5 heures pour rallier notre destination (soit presque 3 fois plus que le trajet aller).

Et après, Cocker-Coquette fronce le nez devant notre tension et nous ordonne de nous reposer.

J’veux bien moi, mais manifestement y’en a qui se sont ligués contre nous!

Publicités
Cet article, publié dans On the road..., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Les joies de la capitale!

  1. Bidulette dit :

    Voilà une leçon à retenir : la prochaine fois, vous profiterez de la soirée au resto ou en allant voir un spectacle avant de repartir une fois que les routes seront plus dégagées ! 🙂

    • alainx dit :

      J’allais le dire : Ne jamais quitter Paris avant la fin du Petit Journal sur Canal+ !

    • le dinosaure dit :

      @ bidulette: Ne me tente pas, ne me tente pas….
      @ Alain: j’ai pas Canal… ;:)

      • alainx dit :

        Ah bon ?, le Dinosaure, Tu as une TV N & B analogique avec tube cathodique ?
        j’veux dire aussi que « Le Petit Journal » c’est en clair ! …
        M’est zavis que ça manquaille à ta Kultur !
        😉

  2. Anne dit :

    Le plus grande misère quand on est dans un embouteillage: avoir envie de pipi!!!
    Le plus grande misère quand on est en vacances cette année: être dans la zone B!!!

  3. Cassy dit :

    note pour moi: éviter d’aller à Paris les veilles de w-end.
    éviter tout court d’aller à Paris
    Se contenter de rester dans le Sud où il fait si bon vivre
    Penser à dire aux Parisiens de ne pas venir dans le Sud, en tout cas le mien de Sud, (en bas tout à gauche!)

  4. allezzou dit :

    Il y a des heures où tout le monde est sur la route, et d’autres où personne n’y est…
    Pourquoi toujours choisir les premières pour s’y mettre à son tour ? Pour faire comme tout le monde ?
    Quand on a moins de deux heures de conduite, il vaut TOUJOURS mieux quitter Paris après le dîner, on profite mieux encore de sa journée, et on part tranquille pendant que les autres se greffent devant la télé…
    :o)

  5. amanda dit :

    Et encore tu ne connais pas Bruxelles, pire car on y fait des trous partout pour cause de RER, soi-disant ça va nous faciliter la vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s