Etat de grâce

Grand Chamelon sur Ressorts est venu me voir…

Pour l’histoire des arts (cette invention sur laquelle je ne me prononcerai pas de peur de m’étendre encore en commentaires désobligeants sur les grands pontes du mammouth) il a besoin de mon aide.

Oeil perplexe du dino qui n’a pas travaillé sur le thème d’histoire des arts de cette année en cours de latin (pas qu’il manque de matière, juste qu’il n’en avait pas envie… ).

“Ouais, m’dame, vous savez, je voudrais mettre dans mon dossier le truc qu’on a fait en 5eme et qu’on a vu en voyage en Italie: la sculpture, là, avec l’histoire de la fondation de Rome…

– Tu veux dire, la louve romaine?

– Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, c’est ça m’dame! Je pourrais venir vous voir pour que vous me reracontiez bien l’histoire?

– Mais t’es sûr que ça colle avec ton thème?

– Oui, je crois m’dame.

-T’as vérifié avec Loukoum Poivré, le prof chargé de l’histoire des arts dans ta classe?

– Oui, m’dame, mais elle connaît pas l’histoire (mine ahurie, et un brin indignée, du dino: ne pas connaître la louve romaine, quand même… mais bon… j’ai décidé d’être magnanime et de ne pas faire de commentaires désagréables sur la culture (ou pas) de certains de mes collègues aujourd’hui), alors elle m’a dit de venir vous voir…

– Bon, viens me voir à la fin de l’heure alors.

-Cool, m’dame!”

Soyons clair, j’apprécie beaucoup Grand Chamelon, mais ce n’est pas un foudre de travail, pas vraiment le genre d’élèves à aller insérer dans son dossier une œuvre non étudiée en classe dans l’année, et encore moins le style à s’ajouter du travail en plus (déjà qu’il a une nette tendance à ne pas faire le travail demandé…), alors autant te dire, ami lecteur, que j’étais un peu beaucoup surprise.

Mais quand à la fin de l’heure, Grand Chamelon est venu de lui-même trépigner autour de mon bureau en attendant que tous les élèves aient quitté ma salle et qu’il a littéralement sauté de joie quand je lui ai tendu une pile de documents sur le sujet récupérés dans mon armoire, je suis purement et simplement entrée en lévitation.

Non parce que je peux pas vraiment dire que le gnou montre un enthousiasme débordant pour l’étude de la langue de Cicéron, et son intérêt pour la partie civilisation est essentiellement concentré sur les voyages ou sorties scolaires organisés auxquels il a pu participer…..

Et là, telle que tu me vois, je suis en train de fredonner: “y’aura une œuvre de latin dans au moins un des dossiers d’histoire de l’art!” (petit saut de joie pour ponctuer la fin de la phrase).

A l’heure où les grands pontes travaillent méthodiquement à la disparition pure et simple des langues anciennes en collège, c’est un sacré pied de nez à tous ces bureaucrates éloignés des réalités du terrain!

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Etat de grâce

  1. Ariane dit :

    Bravo ! C’est stupide de vouloir faire disparaitre les langues mortes alors qu’elles sont si utiles à celles qui sont vivantes ! Et le trip de la phrase latine, obscure, qui tout à coup prend sens… ça, c’est un shoot d’endorphines !

  2. le dinosaure dit :

    Merci pour ce commentaire. Malheureusement la stupidité est à la tête de nos institutions… 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s