Harnois, petits chevaux et face de bouc

En ce moment, chez mes gnous, c’est hennin, armure et troubadours.

Mes élèves s’éclatent à mimer des combat à l’épée à grand renfort de “pendard !” et de “sale gueux!” entre deux tournoiements de règles MAPED.

Néanmoins, Simphonisme-Slityne vient de m’expliquer que pour affronter son ennemi, Lancelot devait “descendre de son cavalier”, ce qui en dit long sur sa vision du tournoi chevaleresque après presque un mois de travail.

De son côté, Wlad-Victorien m’a affirmé que l’un des devoirs du seigneur était de rester “connecté à sa dame”

Je pense qu’un petit retour dans le futur s’impose, là…

Publicités
Cet article, publié dans Le collier de perles de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Harnois, petits chevaux et face de bouc

  1. Anne dit :

    Et pourtant cela aurait été pratique pour rester en contact lors des croisades…

  2. Ariane dit :

    Rester connecté ! Ils sont trop mignons ! La wifi dans le donjon, madame, absolument !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s