La colère… Et alors ?

C’est arrivé : jeudi matin. S’asseoir devant les gnous et parler ensemble.

Parler de ce qu’on sait : 12 morts à Charlie-Hebdo.

Parler de ce qu’on ne fait, à ce moment-là, que suspecter : l’identité des meurtriers.

Mais surtout, écouter.

Ecouter Evy-Poppy, 14 ans, pleurer en disant :

“Madame, je suis musulmane. Avec ce qui est arrivé, les gens vont penser qu’on est tous comme ça… Et moi, même si je n’ai rien à voir avec ça, j’ai envie de demander pardon, vraiment, pour ce qui s’est passé.”

Dire à cette jeune fille qu’elle n’avait pas à s’excuser ni de ce qu’elle est ni de ce à quoi elle croit.

Entendre un journaliste expliquer comment se poursuivait l’équipée sanglante des meurtriers.

Entendre qu’on s’en était pris à des lieux de cultes musulmans.

Me dire qu’une adolescente était tristement lucide, et plus intelligente que bien des adultes .

Et contrôler ma colère.

Voilà à quoi j’ai consacré ces deux derniers jours.

L’éducation, face à l’intolérance et à la violence… J’essaie d’y croire.

Publicités
Cet article, publié dans Sous la carapace du prof, il y a..., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La colère… Et alors ?

  1. Anne dit :

    Ici, en Loir et Cher, ils ont tiré sur un bar tabac, dans le quartier ou les musulmans ont été parqués et sur la porte de leur lieu de prière… Je suis si… Désolée.

  2. la girafe dit :

    Je suis atterrée moi aussi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s