Histoire de couples.

Il avait l’air triste ce matin Grand Ibis Rêveur. Faut dire que son grand copain était absent, rapport à un truc peu aimable qu’il aurait dû voici quelques jours à un autre de ses camarades qui lui casserait une partie bien précise de son anatomie. Comme dit Petit Lion “mais on leur a jamais dit que ça pouvait servir un jour?!”

Bref, Grand Ibis Rêveur contemplait avec désespoir la chaise vide sise à sa droite.

“ Ca va pas Grand Ibis?

– Ben je me sens tout perdu sans ma moitié, M’dame!” (le tout dit en minaudant et avec un petit sourire espiègle)

– Tu vas résister quand même non?

– Ben, je sais pas, j’ai pas l’habitude d’être seul pendant vos cours, m’dame!

– Oui, je sais, c’est dur, mais tu sais, les vieux couples, c’est comme tout, y’a un moment où il faut savoir défusionner.

– Je sais bien, m’dame, mais vous comprenez, on devait partir en week-end à Venise… Comment je vais faire moi, tout seul à Venise?”

Fou rire général dans la classe.

Ca a fait un bien fou aux gnous et à leur prof.

Après ça, les subtilités de la langue latine sont passées comme une lettre à la poste!

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Histoire de couples.

  1. Anne dit :

    Si d’aventure la gastro/l’otite/l’angine sévit dans les rangs j’ai droit, en plus des autres réclamations/demandes/supplications, à: « Maîtresse, il est où mon copain(ma béquille/mon soutien/mon repère)? Dis il est oùùùùù? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s