Et la lumière fut (enfin, peut-être)

Pain d’épice, chocolats, caramel et –accessoirement-  clignotis de sapin :  la Tanière a programmé un entraînement de compèt’ pour le réveillon du 25

On s’ra fin prêtes, c’est sûr.

A ce rythme là, on nous roulera probablement jusqu’au lieu des réjouissances comme des barriques.

Bon, à part ça, quand on n’a pas (trop) la bouche pleine, ca cause cadeaux, aussi.

D’ailleurs, hier, Grand Gorille aborde le problème de son cher et tendre :

“Je cherche. Comme tous les ans. Hier, j’en avais tellement ras la perruque que j’ai eu recours à Fleur-de-Paillettes. (7 ans)

Le dino : Et alors ?

Grand-Gorille : Elle s’est mise à glapir comme un lama sous coca “UNE LAMPE BERGER !!!!”

La girafe : Hein ????

Grand-Gorille : Ca m’a surprise aussi, mais elle m’a regardé comme si j’étais la pire crétine de la galaxie et elle m’a répondu : “Ben voui, c’est bien contre les odeurs, ces trucs-là, nan ? On n’a qu’à lui en prendre 2 ! Une pour chaque pied !”

L’innocence enfantine, c’est un présent du ciel en cette période de Noël, vous ne trouvez pas ?

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Et la lumière fut (enfin, peut-être)

  1. Alainx dit :

    Ah bon ?
    Ça existe encore les brules parfums berger ?
    Vais en déposer une sur la tombe de ma môôman !! Elle en a consommé de la lampe berger !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s