Comme un ouragan…

Vendredi matin, à la pose de dix heures, je traversais (noblement) la cour de récréation quand un grand cri d’amour m’a cueillie au vol et j’ai vu une nuée me foncer dessus.

Sans exagérer.

Une masse de gnous galopant  tous dans le même sens en glapissant comme des pies.

Le flip total.

‘reusement, ils se sont écartés.

Ca doit être mon charisme naturel.

Ca ou la trouille de se cogner les chevilles dans les sacs ventrus ( 5 kg chacun) que je remorque rituellement avec moi.

Avisant, à la remorque du groupe, un Grand Gorille plus désabusé qu’inquiet, je m’enquière de ce qui se passe.

Grand-Gorille : “Oh, ne t’inquiète pas, ça, c’est leur nouveau jeu… La fausse bagarre !

La girafe : Gné ???

Grand-Gorille, pédagogue : T’en a un ou deux qui font passer le mot comme quoi certains vont se flanquer une peignée à tel endroit de la cour et voilà ! Y a plus qu’à observer le résultat !

La girafe, rigolarde : J’y aurais jamais pensé, dis donc !

Grand Gorille : Moi non plus, mais ça me donne de l’espoir pour les orientations de fin d’année… Avec une telle maîtrise des mouvements de foules, certains ont un bel avenir en politique !”

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comme un ouragan…

  1. asleminbutton dit :


    pas pu m’empêcher !!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s