Bienvenue dans la réalité!

Test pour gnou exotique ce matin. A la première heure…

Objectif: déterminer le niveau en français du jeune gnou pour l’envoyer dans le bon établissement scolaire ensuite.

Première surprise: le jeune gnou est deux en fait. Deux jumelles qui me scrutent avec un air terrifié et qui ne cesse de nouer et dénouer leurs mains.

Pas besoin d’avoir fait des années d’études en psychologie pour comprendre qu’elles ont enclenché le mode stress++++.

La dame qui les accompagne est très gentille. Elle se présente comme la tante des jeunes filles. Elle parle très bien français, mais avec un net accent étranger. Et d’emblée elle m’annonce la couleur: “Vous savez, elles ne parlent pas du tout français.”

Effectivement, la maîtrise du français des deux jumelles est plus que légère. Elles arrivent à me donner leur nom, point barre. Je me tourne donc vers leur accompagnatrice pour récupérer les quelques informations indispensables pour justifier mon orientation vers la Tanière où officie Vasco de Gama, grand gourou des gnous exotiques en pleine détresse linguistique.

C’est comme ça que dès potron-minet j’ai appris que mes deux jeunes filles arrivaient en droite ligne de Syrie, d’une ville où le djihad fait rage depuis le début de la guerre et que leur mère, elle même enseignante, a choisi de les envoyer en France pour qu’elles puissent avoir une chance de faire des études… Ben oui… parce que, voyez-vous, dans leur ville, elles n’osaient plus sortir pour aller à l’école. “Vous comprenez madame dinosaure, c’est le dijhad là-bas, et si elles sortaient, on ne savait jamais ce qui allait leur arriver, et peut-être qu’elles n’auraient jamais pu rentrer chez elle… Vous savez…. ”

Oui, madame, je sais… enfin, non d’ailleurs, je ne sais pas, j’imagine, et ce que j’imagine, même dans mes cauchemars les plus horribles, est dix mille pieds en dessous de la réalité.

J’ai tenté de rassurer les deux jeunes filles à grands coups de sourires réconfortants (ben oui, ma maîtrise de l’arabe laisse à désirer… ) et j’ai expliqué à leur tante que ces deux gamines avaient droit à des cours de FLE, qu’il fallait donc en profiter un maximum et que les débuts dans un établissement scolaire français seraient sans doute difficiles: de nouvelles têtes, une langue inconnue, de nouvelles habitudes à prendre, le déracinement et l’éloignement avec les membres de leur famille….

La dame m’a chaleureusement remerciée en quittant la salle de test, les deux gamines ont réussi à me faire un pauvre sourire et je les ai regardé partir, serrées l’une contre l’autre. C’est Grand Gorille qui m’a tiré de ma “contemplation”. Il passait par là et se demandait pourquoi le dino restait planté au milieu d’un couloir sans rien dire. Alors je lui ai expliqué… Et il a eu cette petite phrase qui m’a tiré un sourire un peu amer: “Mais elles vont avoir un suivi psy ces petites non? Elles doivent être traumatisées quand même…”

Ben ouais, c’est ce que le bon sens et l’humanité réclameraient…

Mais non, elles n’auront rien, si ce n’est le droit à un an, deux dans le meilleur des cas, avec quelques heures de FLE par semaine. Si elles ont de la chance, si leur tante en a les moyens, peut-être auront-elles un suivi psy, mais l’Education Nationale ne fera rien pour elles…

Publicités
Cet article, publié dans Coups de gueule et de griffe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Bienvenue dans la réalité!

  1. anneallet dit :

    Peut être en écrivant au ministre (en écrivant bien, bien sur!)… Moi j’ai eu dans ma classe une prise en charge d’un gosse sans difficulté aucune, à part celle d’avoir des parents vexés qu’il soit en double niveau sans qu’on leur ai demandé leur avis (qu’ils auraient rendu négatif. Double niveau OK mais quand leur gosse à eux est chez les petits dans une classe de petits/moyens, ça « tire » vers le haut et surtout pas quand il est dans le groupe de moyens!!! Il veulent bien qu’il soit tirer mais pas qu’il tire!!! Non mais!!! Le bon sens c’est le leur…) alors que nous avions sur les bras un gosse complètement ravagé… Qui a du se démer… débrouiller avec ses difficultés (et nous donc!)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s