Au secours! mes élèves sont de dangereux activistes!

Fin de semaine, fin  de journée, fin d’une looooooooooooooongue journée.

Dans la cour je croise Grand Ibis Rêveur qui littéralement me happe:

“Au fait, m’dame dino, avec les autres élèves de ma classe, on va faire exploser votre maison!”, le tout dit avec un immense sourire.

Je vous laisse imaginer la mine ahurie que je pouvais tirer à ce moment-là…

Il faut reconnaitre une grande qualité à Grand Ibis Rêveur: jamais il ne laisse ses enseignants dans le doute et l’incompréhension, toujours il éclaire leur lanterne quand il les voit errer dans l’obscurité. Il a donc précisé: “Ben oui, comme ça toutes les pâtisseries faites par Madame Girafe vont jaillir en bouquets par les fenêtres au moment de l’explosion et on pourra en avoir plein!”

J’ai éclaté de rire, juste avant de faire demi-tour et de me ruer dans la salle de la girafe.

-Dis-moi la girafe, t’aurais pas, par le plus grand des hasards, appâter la classe de Grand Ibis Rêveur en lui promettant des pâtisseries contre un bon travail en français?

La girafe à ce moment-là venait de se laisser tomber sur sa chaise devant son bureau enfin vidé de toutes ses affaires et elle était le symbole vivant de la fatigue de fin de journée. Elle a levé un oeil battu vers moi et a eu cette réponse innocente (qui m’a donné quelques envies de meurtre, je dois bien l’avouer…)

– Ben si, le premier qui me retrouve le bouquin et son auteur dont sont tirés les deux textes sur lesquels on va travailler à la rentrée gagne des pâtisseries.

Petit aparté: avec la girafe nous avons fait une très intéressante découverte: l’estomac est un excellent moyen d’inciter le gnou au travail intense et productif.

Fin de l’aparté, reprise de ma discussion avec la girafe.

– Ouais, ben, avec tes idées à la c***, ils veulent carrément faire sauter la baraque pour récupérer au plus vite des pâtisseries! Alors, la prochaine fois, t’es sympa, tu ne laisses pas un tel délai entre l’annonce et la livraison, parce que bon, les travaux dans la chambre d’amis sont tout juste finis, et j’aimerais bien ne pas avoir à tout refaire suite à une explosion gourmande!

Donc, si je résume, mes élèves sont des activistes de la cause gourmande! Tout va bien!

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Au secours! mes élèves sont de dangereux activistes!

  1. Nicole Giroud dit :

    Le chemin de l’amour passe par l’estomac, celui de la connaissance également. Surtout à l’adolescence, on a un tel appétit de tout. C’est un peu explosif parfois mais il faut savoir se sacrifier, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s