Où l’univers m’écoute (et ça fout les jetons)

En ce moment, l’Educ’ Nat’ se déchaîne, entre stages débilitants et réunions bof bof (un après-midi passé à peigner la girafe) (j’espérais un joli chignon, je suis ressortie le brushing dans les ovaires, faut que je me détende un peu, l’électricité statique, dans ces endroits-là, c’est pas cool).

Du coup, quand j’ai appris, au détour d’une (pluie de) convocations, qu’on remettait ça la semaine prochaine, je me suis tournée vers le grand barbu vautré sur son cumulo-stratus et je lui ai demandé de s’agiter un poil l’auréole, parce que j’en ai ras la coquillette de perdre des heures de cours pour ne rien faire.

Et je suis allée proposer à Hérisson-Rêveur de se joindre au dino et à moi pour le trajet vers le stage de lundi, histoire de rentabiliser l’effort de Miss Titine, la vaillante monture automobile du dino.

Monture que nous avons ensuite récupérée pour aller faire trois courses.

Et soudain… Plissement de front dinosauresque.

“Ca ne va pas, le dino ?

-Moi si, mais la voiture doit avoir un problème de batterie… On va s’arrêter chez Saint-Luc-du-Clignot…”

Nan, c’était pas la batterie.

C’était l’alternateur.

Aka un truc barbare qu’il faut démonter, commander, attendre et remonter.

Résultat ? Une semaine sans voiture.

Grâce à Miss-Earl-Grey-Fleur-de-Lotus, venue nous cueillir, nous et nos courses, nous regagnons nos pénates et avertissons Bree-Suricate, le compagnon d’Hérisson-Rêveur (et accessoirement son cuisinier-majordome-assistant-secrétaire-chauffeur) de la situation.

La réponse, par retour de sms, nous cloue sur notre popotin :

“Euh… Notre voiture nous a lâchés il y a une heure, elle est chez le garagiste… Je vous tiens au courant !”

Moralité ? Quand l’univers m’écoute, il ne fait pas les choses à moitié.

Nous ne devons pas assister à ce stage. C’est la volonté divine qui le dit.

Sauf que le diable réside dans les détails.

Ou plutôt, dans les bus. Pour être précis, dans celui qui s’arrête juste devant le site du stage.

Moralité bis ? L’éduc’ nat’ est du côté du diable.

Chui choquée. Si, si.

Publicités
Cet article, publié dans En marge de la savane...., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Où l’univers m’écoute (et ça fout les jetons)

  1. Anne dit :

    Z’êtes sures que le stage n’a pas été annulé? Parce qu’ici, une heure de route pour un stage annulé par le seigneur EN pour donner priorité au branlage/cirage de grand penseurs pondeurs de nouveaux programmes. Grande consultation sur un texte déjà sous presse chez les éditeurs au lieu de profiter d’une vraie formation sur la surdité… Heureusement, grande organisatrice, j’avais appelé l’organiste organisateur pour avoir des précisions.

  2. la girafe dit :

    Hélas, pas d’annulation en vue…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s