Gloire soit rendue à Périclès!

L’autre jour avec les mini gnous on a été amenés à parler du serment d’Hippocrate.

Je leur montre le premier serment, celui écrit en grec, avec en regard sa traduction en français, tout ça sur l’unique ordinateur de ma salle de classe, ordinateur qui, comme il se doit dans l’E.N, ce haut monde de technologie, n’a pas l’heur d’être relié à un vidéoprojecteur. Je propose donc à mes mini gnous de venir se masser en demi cercle autour de l’écran sur lequel j’agrandis au maximum le texte.

Envolée de moineaux, bruits de chaise et 25 gnous penchés sur un texte écrit dans une langue mystérieuse.

Cri de joie de Petit Lièvre de Printemps! “C’est du grec, m’dame!”

Air ahuri des autres gnous… “Gné?! ils écrivaient comme ça les grecs, m’dame?”

Je n’ai pas eu le temps de me lancer dans la plus petite explication. Petit Lièvre de Printemps a bondi, fendu la masse de ses condisciples, volé jusqu’à sa place, plongé dans son sac, en a extirpé à la vitesse de l’éclair une feuille, a réenclenché ses réacteurs thermodynamiques pour revenir en l’espace d’une nanoseconde à sa place première devant l’ordinateur et là, d’un geste auguste, il a posé sur le clavier l’alphabet grec distribué lors de la dernière séance du club grec. Et d’un ton victorieux il a déclaré: “C’est ça l’alphabet grec, et elle (doigt pointé sur le dino), elle peut nous lire le serment d’Hippocrate parce qu’elle le connaît!”

Comment vous dire? il était fier comme Artaban le mini gnou mais son prof, lui, il était simplement au nirvana de l’enseignant.

Je ne sais pas ce qu’à la fin de l’année Petit Lièvre de Printemps gardera comme souvenir de mes cours de français, mais une chose est sûre: avec mon alphabet grec j’ai allumé dans ses yeux des étoiles si nombreuses que même l’allumeur de réverbère du Petit Prince ne pourrait pas éteindre (d’ailleurs il ne le voudrait pas, même si c’était la consigne, parce que ces étoiles-là sont magiques!)

Grâce soit rendue ici à Périclès, Socrate, Aristote, Platon et tous les grecs!

Grâce à vous des gosses sont en plein émerveillement des siècles et des siècles après votre disparition!

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Gloire soit rendue à Périclès!

  1. Anne dit :

    Ça existe le nirvana des profs?

  2. ningcaichen dit :

    Oh oui, ça existe!
    De mon côté, je repris, en collège (ZEP moi aussi :-)) après quelques années auprès d’étudiants blasés, et je confirme que (re)voir des étoiles dans les yeux des gamins, même avec une classe usante, c’est magique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s