Gros coup de coeur pour un raton laveur

Moi, le dino, je dois t’avouer quelque chose ami lecteur…

Ce week-end j’ai flashé sur un raton laveur…

Et la girafe a applaudi des quatre pattes!

Attends avant de t’enfuir à toutes jambes en hurlant au ménage à trois, je t’esplique!

Castor-Croqueur-de-Culture est, entre autres, un grand amateur de comics américains, tout comme Blaireau Rockeur et Hérisson Rêveur. Aussi quand ces trois là se retrouvent les héros de Marvel font vite irruption dans la discussion.

Le dino est une truffe en BD, alors les comics américains, je t’en parle même pas! J’ai découvert Captain America en écoutant mes collègues disserter abondamment sur le sujet! J’y peux rien si Maman Dino considérait que la BD était de la sous culture et ne laissait pas cette sous littérature poser un orteil dans le domicile familial… en plus, le grand dévoreur de textes que je suis est toujours un peu frustré avec la BD… Bref…

Mais à force d’entendre parler comics américains, quand le ciné local a programmé ça:

Gardiens-Galaxie-140517 

j’ai au moins été capable de faire le lien avec lesdits comics américains. Mais la girafe, elle, en grande amatrice de navets qu’elle est, s’est sentie prise d’une furieuse envie d’aller voir le film…

J’ai un peu traîné des pattes mais la curiosité m’a rattrapé, et ce week-end nous avons donc investi une salle obscure pour parfaire notre culture!

Les cinq premières minutes m’ont fait très peur: guimauve américaine en mode ++++++….

Et puis je me suis laissé prendre au jeu… J’ai rigolé comme une baleine, je suis redevenue un mini dino qui s’éclatait à regarder un raton laveur modifié génétiquement tirer sur tout ce qui bouge à grands renforts d’effets spéciaux.

Il faut le dire: j’ai adoré le raton-laveur, et je n’ai même pas vu en lui un futur rôti sur pattes pour dino affamé!

Qu’on se le dise, ce week-end, le dino a flashé sur un raton-laveur, et la girafe a signé des quatre pattes…

Bon, si jamais ce coup de cœur impromptu vient aux oreilles de Maman Dino elle va probablement envisager de se faire immédiatement seppuku devant le premier cinéma d’art et d’essai venu, mais ce n’est pas grave!

La grand-mère de la girafe disait toujours qu’un fou rire valait un bon bifteck, et bien ce week-end je me suis goinfré de bonne viande rouge, et c’est plein d’énergie la viande rouge, et vu l’état de forme démoniaque des gnous en ce début d’année, il me faut beaucoup, beaucoup, beaucoup d’énergie!

Publicités
Cet article, publié dans En marge de la savane...., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Gros coup de coeur pour un raton laveur

  1. jereve dit :

    Et bien, pourquoi pas ? Si ça fait du bien !
    Donc on comprend même si on n’y connait rien ? Parce que la bande-annonce me tentait déjà un peu, j’avoue…

  2. iibelle dit :

    oh oui c’est un film qui fait du bien et facile à comprendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s