Quitter Berlin…

Nous devions rentrer en France un dimanche.

Par précaution samedi nous avons vérifié les horaires du bus TXL qui va direct à l’aéroport où nous attendait notre avion. Ben oui, le dimanche, les horaires n’étaient peut-être pas aussi réguliers que le reste de la semaine.

Vérification faite, un bus toutes les 15 minutes au départ de l’Alexanderplatz le dimanche. Nickel! Pile ce qu’il nous fallait.

Quand est venue l’heure de quitter la patrie de Goethe, la girafe, Miss Earl Grey Fleur de Lotus, Madame Guêpe et votre humble serviteur se sont donc pointés à l’arrêt de bus (avec une bonne dose de marge horaire because le dino est un flippé de la vie, et les 3 autres animaux ne valent guère mieux! ). Y’avait déjà pas mal de gens qui attendaient. Un bus TXL était stationné tout prêt de l’arrêt, et le prochain départ était annoncé pour dans deux minutes! Tout roulait… ou presque…

Le bus a commencé par partir sans faire la moindre halte à l’arrêt (qui était quand même censé être son point de départ hein…).

Le temps a filé, le bus de dans deux minutes n’est pas venu, ni le suivant, et y’a des gens qui ont commencé à héler des taxis et à s’y engouffrer, l’air un brin paniqué.

Finalement on a vu un jeune homme planter là sa valise et sprinter jusqu’au bus de ville arrêté en haut de la rue. Il est revenu ensuite au pas de course, et, tout essoufflé, a lancé une annonce à la cantonade, en anglais. Plus de bus TXL pour la journée au départ de cet arrêt. Il fallait aller le récupérer à la Hauptbahnof, en prenant le S-Bahn (équivalent de notre RER parisien, en plus propre, plus ponctuel et mieux organisé)…

Sauf que, en raison de travaux, le S-Bahn ne s’arrête plus à Alexanderplatz en ce moment, qu’il y a un bus de substitution (pas facile facile à trouver) et que manifestement cette info n’avait pas été donné au jeune homme… Le dino et ses acolytes, eux, le savaient, pour s’être cognés le museau sur le problème la veille…

Miss Earl Grey Fleur de Lotus a donc dégainé le plan des transports en commun et le dino enclenché son mode “guide touristique”.

Deux changements de métro plus tard (dont un fait au pas de course et attrapé in extremis) les 4 animaux s’engouffraient dans un S-Bahn à destination de la Hauptbahnof où ils récupéraient, enfin!, le bus TXL.

Et c’est dans ces moments-là qu’on se félicite d’être des stressés de la life… Parce qu’au lieu d’une bonne grosse demi-heure de trajet, il nous a fallu une bonne grosse heure pour rallier l’aéroport. Et malgré ça, nous avons eu le temps de prendre un Chai Tea au Starbucks de l’aéroport (comblant ainsi un des voeux les plus chers de madame Guêpe) et de grignoter une pâtisserie avec!

C’est qui les plus fortes?

C’est Miss Earl Grey Fleur de Lotus, madame Guêpe, la girafe et le dino!

Publicités
Cet article, publié dans On the road..., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s