Ce délicieux fruit de l’été…

Savez-vous ce que je préfère, l’été ?

En dehors des voyages lointains que nous concocte le dino ?

L’absence d’enjeu.

Et c’est comme ça qu’hier, on est allé au ciné.

Et on s’est offert un navet.

Bon, en même temps, comme c’est moi qui ai (plus ou moins) choisi le film, c’était prévisible, me souffle-on dans l’oreillette (est-ce un hasard si la voix de la dame qui vit dans mon oreille ressemble curieusement à celle du dino ? Je ne le pense pas.)

On est allées voir ça :

1647732180-new-york-melody

 

Bref, on ne s’est pas posées la sempiternelle question du “bon” film intéressant-bien-écrit-bien-joué-émouvant-et-qui-fait-réfléchir.

Même si j’aimerais bien qu’on m’explique :

Comment Keira Knightley, coiffée comme un balai portugais et les dents de travers, peut être aussi ravissante ? Parce que perso, avec les mèches dans le nez, j’ai juste l’air d’un bobtail. Ronchon, le bobtail.

Ah, et en passant, si on pouvait me refiler le mode d’emploi pour être classe-mais-sexy-mais-classe-quand-même avec un marcel blanc, j’apprécierais. Cela m’aiderait à dissocier ce vêtement de l’image hautement délectable de Mario Bross.

Pourquoi c’est seulement dans les films qu’on peut traiter quelqu’un de pute et obtenir des résultats positifs (j’entends par positifs, autres que l’élimination par lancer frénétique du service à thé chinois offert par tata Lucienne)

Pourquoi une guitare, ça rend sexy ? Même si on est un peu rond et coiffé comme un shetland ?

Pourquoi les films qui parlent d’un projet, ça me booste TOUJOURS ? (D’ailleurs, demain, je récure la terrasse) (5 mètres carrés, il faut savoir choisir des défis à sa portée)

le dino, cet être de patience, m’a sereinement regardée phosphorer pendant une heure trois quart sur le film le moins réflexif du monde.

N’empêche : une bande son sympa + New-York filmé avec amour + une absence de happy-end tradi = Un navet, donc, mais un navet frais, fondant et léger. Aussitôt gobé, aussitôt oublié, mais aussi agréable qu’une glace à l’eau un jour de grand soleil.

Publicités
Cet article, publié dans Culture et Cie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s