Quand la girafe mute…

A chaque départ en vacances c’est la même chose.

Le dino, un chouia freek control faut bien le dire, s’assure que les valises sont faites, remplies, équilibrées et bouclées la veille du départ, au minimunm 24h avant le départ.

Et la girafe ….

Et bien la girafe mute…

La girafe se transforme en poule qui a perdu ses oeufs. Mais attention pas à n’importe quel moment hein… Quand il s’agit de sortir autant de fringues que de jours de vacances la girafe reste très calme, et même très concentrée. C’est plutôt le dino qui devient dingue dans ces moments-là parce que lui il partirait sans souci avec 3-4 changes et basta!

Mais revenons à nos moutons, enfin à notre girafe, ou plutôt à notre poule…. Tout se complique pour la girafe lorsque vient le moment tant attendu où il faut quitter son logis pour partir explorer le vaste monde. Terrorisée à l’idée d’oublier quelque chose la bête se met à courir partout dans l’appartement, rangeant un verre égaré, reposant un bibelot à la bonne place (soit deux millimètres très exactement à côté de l’endroit où il était placé), tournant sur elle-même comme une toupie affolée, pour, en général, finir plantée dans le couloir, échevelée, l’oeil hagard, les bras ballants, sous l’oeil, un brin goguenard (il faut bien l’avouer) du dino, à qui elle demande d’une toute petite voix: “Qu’est-ce que je voulais faire au juste?”

Les bons jours de départ, le dino éclate de rire et la girafe prend un air penaud avant de se décider à franchir le seuil de son appartement (non sans avoir quand même jeté encore une bonne quinzaine de regards circulaires pour vérifier que tout est en ordre).

Les mauvais jours de départ, le dino éclate de rire, la girafe se fâche un peu et finit par se retrouver poussée à l’extérieur de son appartement par un dino quelque peu excédé.

Cette année, le dino n’a pas attendu que la girafe en arrive à l’étape “plantée dans le couloir”. Quand elle a commencé à tourner partout il lui a lancé: “Ah ben ça y est, tu fais la poule qui a perdu ses oeufs!” La girafe s’est figée et après un bref instant d’indignation a accepté d’abandonner ses toutes nouvelles plumes et son bec pointu pour reprendre son long cou et ses poils tachetés!

Moi, je vous le dis, vivre avec une girafe mutante c’est pas tous les jours facile!

Publicités
Cet article, publié dans On the road..., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s