Et après ? Les sauterelles ?

Le principe du best-seller de l’été, vous connaissez ?

Le bouquin-cadeau-surprise qui vous scotche à votre serviette avec un turn-over paginesque de folie ?

Ben visiblement, le grand barbu installé au dessus de nos têtes s’est dit qu’une petite relecture collective de la Bible ne ferait pas de mal.

Pas de mal à l’ensemble de l’immeuble où vivent le dino et la gigi.

Premier round ?

Hier matin, 10 heures.

Perroquette-Pipelette, la gentille voisine du dessous, frappe à la porte de l’appart.

Le dino : “Bonjour, Mâââme Perroquette, que puis-je pour vous ?

Perroquette-Pipelette : Eh bien, vérifier votre cuisine !

Le dino : Parce que ?

Perroquette-Pipelette : Figurez-vous qu’il pleut chez moi, et a priori, ça vient de chez vous !

Le dino : Hein ????”

Course-poursuite vers la pièce incriminée, inspection… Mais rien.

Bon. Le déluge semblait évité.

Et le grand barbu se bidonnait pas mal.

On pouvait passer au second round.

Hier soir, 21 h : branle-bas de combat dans la rue. Perplexe, le dino et la girafe pointent le bout de leur nez sur le balcon et se retrouvent nez à nez avec….  2 camions de pompiers.

Renseignement pris, une lampe encore branchée avait tout simplement déclenché un feu dans une des caves.

Franchement, combien de chance y avait-il pour qu’un même immeuble manque de périr par l’eau et par le feu en l’espace de 24 heures ?

Et c’était quoi, la prochaine plaie d’Egypte ?

Eh, le grand barbu ! Si l’an prochain tu pouvais plutôt nous programmer une relecture du Cantique des Cantiques, c’est pas que, mais j’apprécierais !

Publicités
Cet article, publié dans En marge de la savane...., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Et après ? Les sauterelles ?

  1. chrisgab dit :

    mais alors, elle venait d’où l’eau qui coulait dans le cou de Mâââââme Perroquette??? Parce que les voies (voix?) du seigneur sont impénétrables, mais bon, faut bien expliquer la pluie dans la cuisine autrement que par un miracle (ou alors faut lancer une demande de béâââtification!

  2. Shakti dit :

    Ca, c’est pour être sûr que vous partiez sereines vers des contrées ensoleillées !!! huhuhuhu (rire sardonique et un poil jaloux de celle qui n’a PAS de vacances, comment ça, c’est mal ?) 😉

  3. Alainx dit :

    1:13 Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe,

    Qui repose entre mes seins.

    1:14 Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne

    Des vignes d’En-Guédi.

    1:15 Que tu es belle, mon amie, que tu es belle!

    Tes yeux sont des colombes.

    1:16 Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable!

    Notre lit, c’est la verdure.

    1:17 Les solives de nos maisons sont des cèdres,

    Nos lambris sont des cyprès.

    ———

    Il s’en passe des choses dans la case girafo-dinesque, en marge de la savane !

  4. Flocon dit :

    Toujours se méfier de la Bible : pas de plaies dans le Cantique, c’est vrai, mais il arrive des bricoles à la bien-aimée quand même, entre ses frères, le soleil des vignes et les gardes de la ville qui en ont (quelle surprise!) tous après elle… 🙂

    Mais quand même, les sauterelles, c’est tentant. Vous pourrez toujours les faire griller sur la terrasse, avec du piment, c’est bon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s