THE résultat

Après les derniers jours de classe (les corrections, les réunions, le glouglouton) viennent quelques jours où on prend plaisir à oublier la Tanière.

On dort, on traîne, on voit des potes, on bouquine… Bref, les vacances prennent lentement possession de nos journées, et ça fait du bien.

Et puis Grand-Lion reçoit les résultats du brevet et nous les communique.

Voilà le dino et la girafe derrière les écrans, entre  “Ooooooh !” et “Aaaaaaah!”, relevant les perf et contre-perf des gnous.

Chaque année, il y a un ou deux résultats plus attendus que les autres.

Celui de Violettine-Capucine, par exemple.

Violettine-Capucine, débarquée de sa Tchéquie natale il y a dix-huit mois, et qui s’est jetée dans l’étude du français (et de l’espagnol, et de l’anglais, et des math, et de la géo, et ainsi de suite) comme si sa vie en dépendait.

Faut dire que quand on se retrouve TOUTE SEULE, à 15 ans, dans un pays étranger, alors que votre grand-mère (votre seule famille) s’éteint à l’hôpital… On plonge ou on s’accroche.

Violettine-Capucine a eu une année pourrie.

Mais elle vient de décrocher son brevet avec mention et elle entre au lycée avec les honneurs.

C’est à nous qu’elle a donné une raison de s’accrocher.

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour THE résultat

  1. Shakti dit :

    Ah ben c’est malin, j’ai la larme à l’oeil juste avant de partir bosser !
    En tout cas, bravo à cette jeune fille.

  2. Anne dit :

    Et TF1 au lieu de décrire les méfaits des « étrangers » ferait bien mieux présente son courage, sa ténacité, son mérite…

  3. Flocon dit :

    Bravo!

  4. la girafe dit :

    C’est exactement ce qu’on a pensé en voyant ses résultats, Flocon !
    Shakti, je te rassure, on a versé notre petite larme nous aussi…
    Je suis entièrement d’accord, Anne. De façon générale, la manière dont les médias traitent la question de l’immigration me donne envie de bombarder les personnes qui en parlent à coup de figues molles jusqu’à ce que mort s’ensuive. Et ce n’est pas une question d’engagement politique, plutôt d’intelligence minimale. Franchement, à moins d’avoir du fromage blanc entre les deux oreilles, qui peut penser qu’un être humain puisse prendre le risque de traverser la moitié de l’Europe ou la Méditerranée dans des conditions dantesques uniquement pour le PLAISIR de vivre de supposés minimas sociaux dans un pays inconnu ?

  5. Françoise dit :

    Moi aussi j’ai la larme à l’œil…Comme Anne je pense qu’il serait de bon ton de nous parler des étrangers en bien .Et tout comme vous je me dis ( et je le vis je travaille dans une association d’insertion pro) que si tous ces gens quittent tout et surtout leurs familles c’est pour espérer du mieux et non des avantages sociaux ( qui sont de plus en plus soumis à contrainte pour eux , la langue par ex) et non plus pour se balader de bureaux en bureaux pour essayer d’ameliorer la vie de leurs enfants qui réussissent à l’ecole malgré tt cela…

  6. Françoise dit :

    En aparté, j’avais découvert le blog de Anne que j’aimais bien lire ( partage de la vraie vie, des soucis, des joies, l’entraide avec des gens moins chanceux) et je ne peux plus le faire « pas invité » si elle me lit et qu’elle m’autorise à la lire merci d’avance.

    • Anne dit :

      Françoise, bien entendu je t’invite!!! Si tu m’envoies un mail (allet.anne@sfr.fr). Je suis toujours contente de faire connaissance avec mes lecteurs…

  7. iibelle dit :

    Bravo à la demoiselle … et aux enseignants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s