Cauchemar d’un jour de classe

Cool, on se détend, je n’ai pas eu à affronter un chahut monstre / m’interposer entre deux gnous la bave aux lèvres, prêts à en venir aux mains / tenté de (commencer à ) traiter une info follement jouasse du genre élève violé, maltraité ou harcelé.

Non.

En revanche, j’ai un scoop.

J’ai découvert quel était le pire cauchemar scolaire du dino.

Et, par la même occasion, que je ne connaissais pas si bien que ça l’animal en question.

Car, à ma grande surprise, ce n’est aucun des évènements suscités qui peut vous transformer le dino en petit être terrorisé façon poussinet déphasé devant un renard sous amphèt’.

Je vous explique, lecteurs perplexes.

Le dino, la girafe et Art Dupinceau se sont lancés ensemble dans un projet artistico-littéraire avec les gnous étrangers. Ayant conclu qu’il fallait présenter les œuvres dans un ensemble cohérent,  Art et le dino s’efforçaient de calculer la surface de bois nécessaire pour soutenir le tout quand j’ai débarqué jeudi, légèrement en retard (les voies de l’administration sont parfois impénétrables)

Je les ai trouvés tous les deux en pleine confusion.

Parce qu’ils n’arrivaient pas à déterminer la forme convenable pour assembler 25 œuvres différentes ?

Parce que le calcul de la surface d’un dodécaèdre n’est pas chose évidente pour qui ne manie pas les mathématiques tous les 4 matins ?

Nan.

Plutôt à cause de…

Ca :

calculatrice

Parce que quand on a établi les angles, les dimensions et tout le toutim et qu’on effectue une simple addition…

On se trouve bien emmerdé quand on ne sait pas sur quel bouton de la calculette il faut appuyer pour obtenir le résultat…

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Cauchemar d’un jour de classe

  1. Flocon dit :

    Ah! Idem. Je me ridiculise régulièrement auprès des gamins que j’aide en maths, dès qu’ils me passent leur calculatrice. Je ne trouve jamais du premier coup le bouton pour l’allumer, ni le bouton pour afficher le résultat. Ces engins sont mal fichus… 🙂

  2. Anne dit :

    Pourquoi faire simple…?

  3. Axel dit :

    Merci pour le sourire du matin 😉
    La première fois que j’ai eu à emprunter cette chose à un élève, je me suis retrouvée dans la même situation. Mais comment donc obtient-on le résultat ??!
    Grand moment de solitude…

  4. la girafe dit :

    J’ai, en ce qui me concerne, pris la sage décision de me tenir à l’écart de ce genre de monstre. Pour faire mes comptes, je m’en tiens à une brave petite calculette solaire (oui, oui) qui tient courageusement le coup pour l’instant… Mais je ne suis sûrement pas une référence : mes problèmes avec les maths ont commencé avec la soustraction à retenue (en CE2) (Gros traumatisme de composition) (Après, je n’ai plus vraiment été la même)

  5. Agdel dit :

    Je suis morte de rire devant mon écran : mes ados ont la même et je n’ai JAMAIS réussi à obtenir le résultat d’un simple calcul ! En revanche, celle à « notation polonaise inversée » de mon époux ne me pose aucun problème (bientôt 30 ans qu’elle tient le coup vaillamment, celle-ci)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s