Dans un grand cri d’amour !

Les gnous ne cesseront jamais de me fasciner (et de me donner l’impression que je suis un vieux débris) (mais ça va, je gère) (Y font des déambulateur très funs, maintenant)

Avant hier, j’ai croisé, dans ma boutique préférée, Edgard-Compitude.

Edgard-Compitude est le petit frère d’un de mes gnous, il n’évolue donc pas encore sous les doux cieux de la Tanière, mais je connais un peu sa maman, qui me salue courtoisement, se précipite vers un présentoir de bracelets et le colle d’autorité sous le nez de son rejeton  :

“Bon. Tu veux lequel ?”

Perplexité de la girafe qui voit le ptit gars en survêt’ et doudoune hésiter entre longuement entre un lien de liberty flanqué d’une chouette en porcelaine et un ruban de velours strassé de petits motifs argentés.

Mam’zelle Aile, la très gentille propriétaire de cet endroit résolument girly s’avance :

“C’est pour un anniversaire ?”

Regard hautement surpris de la maman :

“Ben nan… C’est la Saint Valentin !”

Et le Valentin de 9 ans d’acquiescer vigoureusement.

Dire qu’à cet âge-là, je me souciais de la Saint-Valentin comme de mon premier sous-pull en acrylique…

Publicités
Cet article, publié dans En marge de la savane...., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Dans un grand cri d’amour !

  1. Kty dit :

    Une de mes collègue, hier, heure de maths :
    « -Madame, on a frappé à la porte !!
    -Entrez…
    – Bonjour
    -Euh, plait-il ???? »
    Enorme bouquet de fleurs, un jeune homme derrière, il se dirige vers une élève, chaste bisou, don du bouquet et au revoir… (on est en Troisième…)
    La classe « ???? », la prof « ???? », la Valentine du jour, des étoiles dans les yeux…

  2. Alainx dit :

    Gadgets inanimés, avez-vous donc une âme
    Qui se détache de notre âme et que naisse la mort d’aimer ?…

    Alphonse, au secours !!

  3. lina dit :

    La grande soeur (9ans) d’une de mes mini-gnouette (8 ans tout juste) a offert à son valentin un petit cadeau bien emballé, tout bien comme y faut. question de la maîtresse des deux ainés (qui est au courant de tous les zamours de ces enfants) :
    – Mais ta soeur ( mini-gnouette, donc) elle n’a pas amené de cadeau pour le petit frère de ton valentin.
    – ben non, parce qu’elle lui a offert un truc qui s’offre pas à l’école !
    – …
    – elle lui a offert un CALECON ** ( remarquez que, comme ça me passionne les caleçons, j’ai oublié la marque !)
    – t’as bien raison, ça ne s’offre pas en classe

    Dommage, j’ai raté un bon fou rire …

    Sinon, on a le tombeur de l’école (9 ans encore) qui lui a fait plein de coeurs en papier pour pouvoir les offrir à toutes celles qui lui ont donné un truc …
    Pour nous, dans le nord de la France, c’est un remake de saint Nicolas où déjà ils s’offrent des cartes …
    Mais le caleçon, ça restera dans les mémoires …

  4. Anne dit :

    Mouarf!!! Mais que dire de ma fille Suzanne qui offre des cœurs en papier aux Valentins (oui, au pluriel!) qui lui ont offert des cœurs en papier calligraphiés en classe!!! Avec l’aide de la maîtresse…?

  5. la girafe dit :

    L’épisode des roses livrées en classe, une de mes copines de lycée l’a vécu, mais c’était en terminale… C’est eux qui sont super-précoce ou moi qui devient un vieux croûton ? Non, ne dites rien, je connais la réponse… J’vais aller faire tremper mon dentier !

  6. la girafe dit :

    Et je les comprends !
    Bises lina !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s