Le mobile du crime

J’ai des tas de choses à te raconter –et notamment ma sortie avec mes gnous préférés, la semaine dernière- mais je ne ferai qu’un petit passage rapide, ce matin, parce que mes copies pas corrigées ce week-end me jettent des regards obliques (oui, mes copies ont des yeux) (uniquement pour me culpabiliser, évidemment) (et ça marche !)

La semaine dernière, le dino et moi, nous avons fait travailler les élèves sur Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

Dans lequel le seul ami d’Amélie, un poisson rouge astucieusement prénommé Le Cachalot, déprimé par l’atmosphère tristoune du foyer, saute du bocal.

Après visionnage du film, nous demandons donc aux élèves d’expliquer le mot “suicidaire”

Définition proposée par Clithandre-Caramelio :

“C’est un poisson qui veut tuer lui-même

Qu’on se le dise : dans mon monde, les copies sont des mères juives… et Al Capone est une sardine !

Publicités
Cet article, publié dans Le collier de perles de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s