La musiiiiiqueu… Oui… La musiiiiiqueueu…

J’aime bien Rossignol Profdepipo.

Elle est rigolote, aussi sereine que je suis speed, et si j’avais été son élève, elle aurait certainement réussi à me rendre sa matière sympathique alors que moi et la musique, ça faisait quarante-douze à peu près. (Oui, les maths aussi étaient un problème)

J’adore écouter de la musique, mais mes compétences s’arrêtent là. En produire, que ce soit à l’aide d’un instrument ou de ma voix, relève du supplice chinois. Surtout pour mon public, d’ailleurs.

Bref, j’ai les capacités musicales d’un tapir.

N’empêche, j’aime bien écouter Rossignol Profdepipo me parler de ce qu’elle fait avec ses gnous, et quand à la récré de cet après-midi, elle m’a lancé un coup d’œil désespéré, j’ai senti qu’elle avait un truc croustillant à me livrer.

La girafe : “Qu’est-ce qui se passe, Rossignol ? T’as pas l’air dans ton assiette !

Rossignol Profdepipo : Chui pas remise de Mozart !

La girafe : Rassure-toi, beaucoup de musiciens en sont au même point…

Rossignol Profdepipo : Oui… Toute la classe de 6ème-Croquignole, par exemple… Tout à l’heure, je leur expliquais que Mozart s’était produit à la cour de Versailles lorsqu’il était enfant, qu’en descendant du tabouret de piano, il s’était blessé et que la reine Marie-Antoinette elle-même l’avait soigné.

La girafe : Et ?

Rossignol Profdepipo : Et Muguette-Conradine me sort : “C’est l’aveugle, Mozart ?”

La girafe : ?????

Rossignol Profdepipo : J’ai failli lui expliquer qu’elle confondait Mozart et Beethoven, et qu’il était sourd, pas aveugle, mais je n’ai pas eu le temps parce que Raoul-Rigobert a pris le relais : “Marie-Antoinette… Attendez, je connais… C’est la toute petite, là, nan?

La girafe, perplexe : La toute petite ? Mais qu’est-ce qu’il voulait dire par là ?

Rossignol Profdepipo : Moi aussi, j’ai failli ne pas comprendre… Malheureusement, il a insisté : “Mais siiiiiiii ! Vous savez bien, M’dame ! La toute petite, blonde, qui fait de la magie en claquant des doigts et qui disparait après !”

La girafe, frappée d’une soudaine bouffée de compréhension : Il ne voulait quand même pas dire…

Rossignol Profdepipo : Si. Si, si. Raoul-Rigobert confond Marie-Antoinette et Joséphine ange gardien.”

On s’est regardées et on s’est mises à glousser.

La musique adoucit les mœurs… Et heureusement !

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s