Y’a un bruit qui court: les cours auraient repris…

A ce qu’il paraît les vacances sont finies.

Mais comment dire? le dinosaure a un peu du mal à intégrer la nouvelle. En même temps il est pas aidé par les éléments…

Lundi matin, 6h58, la girafe ouvre un œil, contemple un bref instant la douce lueur orangée de son radio réveil et annonce d’une voix ensommeillée au dino: “Dis-donc l’est 7h du mat’ ! Tu te lèves pas aujourd’hui?”

Glapissement du dino qui jaillit hors du lit et en plein pédalage aérien arrache son vêtement de nuit avant de se ruer dans la salle de bain pour un passage express sous la douche et un saut dans ses fringues. Il avale à la va vite un rapide petit déjeuner tout en laçant ses chaussures, se rue sur son sac de classe et s’élance hors de l’appartement, non sans résister à l’envie d’étrangler la girafe qui lui déclare innocemment (?) “Ben tu vois ,tu viens de prouver que ça sert à rien de se lever si tôt…”. Tout ceci en moins de 12 minutes…

Dehors il souffle un vent à décorner les bœufs et, cerise sur le gâteau, c’est le déluge. C’est donc un dinosaure trempé, qui vient de perdre une deuxième douche mais en étant tout habillé cette fois-ci, qui arrive à la Tanière et qui se cogne le museau sur une grille fermée à triple tour…. Quand ladite grille finira par s’ouvrir il se heurtera à une salle des profs elle aussi désespérément close….

Premier cours de la journée, Grand Dromadaire Taciturne fait des siennes, et le dino se voit obligé de pondre un rapport à destination de Petit Lion qui voit rouge et sanctionne illico Grand Dromadaire Têtu.

Lundi soir, le dinosaure rentre chez lui en bougonnant “Journée de m***”.

Animal prudent, il programme deux réveils pour le mardi matin.

Mardi matin, le réveil qui n’a pas sonné le lundi sonne! Miracle! Le dino se lèvre, prend le temps de prendre une longue douche et de savourer un vrai petit déjeuner. Dehors il fait frais mais ni il ne pleut ni il ne vente.

La matinée de cours passe sans encombre. Repas de midi agréable et grande discussion sur le boulot autour d’un bon café en attendant la reprise des cours de l’après-midi.

Oui… tout était parfait….

Enfin, si on omet le fait que tous les mardi midi le dino est censé animer un club et que ses participants l’ont patiemment et gentiment attendu, mais en vain….

Est-ce bien utile de te dire, ami lecteur, que l’animal est perclus de honte?

Et, histoire de l’achever, Grand Lion lui a ensuite annoncé l’arrivée massive de nouveaux gnous exotiques, dont un, non scolarisé depuis près d’un an, et soupçonné, en plus de son côté exotique, d’avoir quelques légers soucis de compréhension générale.

“Légers comment?” a tenté le dino d’une voix timide.

Et là Grand Lion l’a achevé: “Oh… il relève probablement de l’enseignement spécialisé… Vous allez nous le mettre à niveau en français  et ensuite on le fera tester pour voir s’il faut monter un dossier…”

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip!

Qu’est-ce que c’est? oh, trois fois rien, juste le bruit du dino qui disjoncte!

La girafe essaie de le rebrancher pour qu’il puisse repartir dès demain tester un ou deux gnous exotiques avant d’attaquer sa matinée de cours…

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Y’a un bruit qui court: les cours auraient repris…

  1. Amanda dit :

    Vrai, du vécu comme j’aime…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s