Ainsi va la vie…

Vendredi dernier, j’ai reçu Mâââme Ingegerd.

Mâââme Ingegerd, c’est la maman d’Adna-Ingegerd que j’ai eu le bonheuuuur de découvrir cette année.

Tu me sens un peu chafouine, sur ce coup là, hein ?

Bouge pas, tu vas comprendre.

Petite précision au passage : à 10 ans 3/4, Adna-Ingegerd a atteint le poids et la taille d’une adulte.

Recevoir d’un coup soixante-cinq kilo de bonheur dans sa classe, ça vous comble un prof.

Surtout quand les soixante-cinq kilo en question sont activement employés pour bousculer / claquer / faire tomber certains de ses camarades.

Bref, après quelques tentatives de discussions plus ou moins (puis de moins en moins) compréhensives avec Adna, réception de Mâââme Ingeberg pour essayer de comprendre et éventuellement (soyons fou !) de remédier à ce processus.

Mâââme Ingeberg est ponctuelle, soignée, disponible, polie.

Mâââme Ingeberg veut que sa fille réussisse à l’école.

Mâââme Ingeberg essaie de surveiller les devoirs et demande de l’aide à une voisine quand elle se sent dépassée.

Bref, Mâââme Ingeberg fait tout ce qu’elle peut (sa fille le reconnait d’ailleurs bien volontiers), et ne comprend rien au comportement d’Adna.

C’est vrai, comment expliquer qu’Adna se conduise de la sorte ?

Bon, ses parents se sont séparés il y a dix-huit mois, mais ce n’est pas une raison. D’ailleurs, Mâââme Ingeberg a retrouvé un nouveau compagnon. Un monsieur très bien, qui adore les enfants. Adna aura pour Noël un nouveau petit frère, en plus des deux dont elle est déjà pourvue.

Du côté du Papa, c’est une petite sœur qui est arrivée en septembre, comme cadeau de rentrée. Papa était tellement content d’avoir enfin une petite fille bien à lui… Ah oui, je vous l’ai pas dit ? Papa n’est pas vraiment celui d’Adna. Pas biologiquement, je veux dire. Mais ce n’est pas le plus important, n’est-ce pas ? Nous, on y pensait tellement peu qu’on a un peu oublié d’en parler à Adna. Enfin, jusqu’au divorce, parce que pour les histoires de garde et tout ça, comme c’était un poil compliqué à régler, il a bien fallu lui en toucher deux mots. On en a aussi profité pour la rassurer : le type qu’elle croisait de plus en plus souvent dans le quartier, et qui insistait pour lui parler, ce n’était pas un prédateur d’enfant. Juste Papa n°1, le bio, qui avait mis 10 ans à avoir envie de la rencontrer.

Et qui avait bien envie de lui présenter ses deux demi-sœurs.  

Et sa future ex-femme.

Evidemment, nous avons discuté avec Adna, discuté avec sa maman. Mis en place un suivi scolaire, et surtout indiqué à Mâââme Ingeberg les coordonnées d’une structure où Adna pourra trouver l’aide psy dont elle a manifestement besoin.

Quand on a 10 et demi, ce n’est pas toujours facile de prendre la vie comme elle va… Surtout quand les adultes s’en mêlent.

Des fois, franchement, sont pas doués pour jouer au jeu des sept familles…

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Ainsi va la vie…

  1. Mistinguette dit :

    …soupir…
    Je croirais lire le dossier d’un de mes élèves : c’est tout-à-fait le genre d’histoire qu’on croise dans mon école…
    Sauf qu’en plus, la dame t’explique qu’il est hors de question que sa fille voie un psy : elle en a déjà vu un il y a deux ans (!), et qu’un de ses grands cousins, qui sait très bien s’y prendre avec les enfants, saura bien l’aider comprendre a vie, pas si compliquée si on y pense…

  2. la girafe dit :

    Il nous arrive aussi d’être confronté à ce genre de parent… Heureusement (et c’est le cas ici) d’autres géniteurs de gnous sont assez soulagés qu’on leur propose un peu d’aide. Par contre, vu l’ampleur du chantier, je pense qu’il va falloir un moment pour qu’on voit les effets de la prise en charge !

  3. Amanda dit :

    De plus en plus compliquée,la vie de ces gnous…A se demander si les parents ont un cerveau…ou seulement un sexe ! Pauv’ gnous !

  4. la girafe dit :

    Disons qu’on aimerait que la réflexion suive la procréation !

  5. Tamara T. dit :

    Qu’elle précède la procréation, plutôt ….Se reproduire ou ne pas se reproduire, telle est la question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s