C’est l’explosion humanitaire…

Alors que la famille de Nausicaa-Butterfly continue son combat pour s’en sortir honorablement, et que l’horizon semble, pour eux, un tout petit peu moins bouché, alors que la dernière opération menée par l’association Un digne toit a permis de faire entrer dans les caisses un peu d’argent frais fort bienvenu en ces temps de rentrée, la girafe, le dinosaure et tous leurs compères font triste mine.

Paradoxal, n’est-ce pas?

Pas tant que ça en fait…

Je te dresse un rapide bilan, ami lecteur.

Une famille en foyer d’accueil que le foyer, selon ses bonnes vieilles habitudes, harcèle par tous les moyens pour qu’elle quitte la place… à tel point que la mère de famille est en totale dépression, prostrée au fond de son lit, et shootée aux médocs pour ne pas définitivement sombrer….

Une femme isolée avec 3 enfants en bas âge qui dort dehors…. parce que les services d’accueil d’urgence n’ont plus d’argent (on leur a encore diminué les maigres crédits qui leur sont alloués) et ne peuvent donc pas “offrir” plus de 3 nuits d’hôtel. Après c’est la rue, enfants en bas âge ou pas…..

Des centres d’accueil soumis à des pressions énormes pour qu’ils “fassent de la place” dans leurs établissements afin d’accueillir de nouveaux arrivants… Il faut vider pour reremplir. Et peu importe ce qu’il adviendra des vidés… ça se bouscule au portillon! Et quand les dirigeants invoquent le droit à l’humanité, on leur répond sanctions financières….

Des familles qui tremblent pour leur avenir…

Des mineurs isolés au regard vide et perdu…

Des travailleurs sociaux épuisés, ne sachant plus quoi faire. Comment fait-on pour faire plus avec rien?

Des associatifs un brin déprimés devant tout ce qu’il faudrait faire et le peu qu’ils peuvent faire. Ben oui, ma brave dame, l’argent ça ne se trouve pas sous les sabots du premier cheval venu.

Une grande enseigne (avec une grande croix colorée sur fond clair…. ) qui envisage de planter des tentes sur la voie publique…. pour faire réagir les autorités certes, mais aussi pour pouvoir un minimum héberger des sans-abris.

Bref, la misère sociale qui vous explose à la figure,  ça fait mal….

Comme l’a dit un responsable de centre d’accueil il y a quelques jours: “C’est l’explosion humanitaire, et pas seulement dans la ville de la Tanière, c’est comme ça dans tout le pays! Il faut tenir bon, ils vont être obligés de lâcher du lest et d’ouvrir de nouveaux lieux d’accueil.”

On croise les pattes, euh les doigts.

Édit de dernière minute: le gouvernement aurait décidé de débloquer 107 millions pour l’hébergement d’urgence des sans abris….

Publicités
Cet article, publié dans Coups de gueule et de griffe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour C’est l’explosion humanitaire…

  1. Tamara T. dit :

    J’avoue: la misère sociale, 2ème année que je signe pour en prendre plein les yeux, je suis loin d’être aguerrie. Et en un sens, tant mieux, ça montre que je suis humaine. Par contre mes nerfs et mon coeur en ont pris un sacré coup !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s