On n’est jamais si bien servi que par soi-même (ou pas ! )

Pyra-Chrystophine a mauvais caractère.

Elle a de bonnes raisons pour ça, m’enfin, les faits sont là : elle boude, chonchonne, rouspète et piaille à l’occasion.

Bref, du bonheur en branche.

Surtout avec Magister-Duraton, son prof de sport pas adoré du tout, qu’elle embistrouille à la première occasion.

En fin d’année, elle a pris le parti d’aller systématiquement à l’encontre des consignes en escalade. Magister-Duraton s’en est agacé et surtout inquiété pour ses ouailles  : Pyra-Chrystophine menaçait de leur tomber dessus, et la circonférence de ses fesses jointes à la puissance de la gravité laissait présager de gros dégâts. Il a donc fait redescendre la demoiselle, l’a vertement tancée et contrainte à poireauter un peu au pied du mur, histoire de la calmer un brin.

Sauf que Pyra-Chrystophine en est ressortie ulcérée.

Ce qui ne l’a pas empêchée d’opter pour un atelier natation à la fin de l’année.

Le reste ? Magister-Duraton me l’a relaté entre deux crises de fou-rire :

“Une fois dans le petit bain, au milieu de toutes ses copines, Pyra-Chrystophine a déclaré : “ Magister-Duraton, il est trop méchant avec moi. Puisque c’est comme ça, je vais m’auto-noyer, il sera bien embêté !!!”

Là dessus, elle s’est appuyée elle-même sur la tête pour se l’enfoncer sous l’eau…

La girafe, gloussant malgré elle : Et ?

Magister-Duraton : Oh, je te rassure : elle a tenu en tout et pour tout dix secondes ! Quand elle est ressortie en toussant et en crachotant, toutes les filles riaient tellement que la moitié buvait la tasse. J’ai cru que j’allais devoir jouer les maitres-nageurs sauveteurs pour de bon !”

Rassure-toi, ami lecteur : à en juger par l’enthousiasme avec lequel Pyra-Chrystophine a ensuite participé aux activités proposées, ce désespoir juvénile ne devrait pas menacer bien longtemps sa survie aquatique ou terrestre !

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour On n’est jamais si bien servi que par soi-même (ou pas ! )

  1. Flocon dit :

    Très marrant. Vous avez le chic pour les noms de fantaisie, et quelle verve!
    Euh, j’espère quand même que les parents de Pyra-Chrystophine ne connaissent pas votre blog.

  2. la girafe dit :

    Merci pour les compliments, Flocon !
    Je te rassure, nous faisons tout notre possible pour préserver l’anonymat, autant le nôtre que ceux des gnous et de leurs (courageux) géniteurs ! Ainsi, nous modifions systématiquement certains éléments (âge, sexe) et le physique n’est que très rarement décrit. Par ailleurs, nous évoquons peu notre activité blogesque dans la vraie vie. Le but est de partager avec vous les coups de griffe, les fous rires et les quelques découragements que nous traversons grâce aux élèves, tout en s’efforçant de conserver un regard bienveillant parce qu’ils le valent bien…
    Bonne journée !

  3. Flocon dit :

    Oh, j’ai toute confiance dans vos précautions, car vous connaissez forcément les risques qu’entraîne un blog tel que le vôtre. 🙂
    Les compliments sont peu de choses : c’est toujours un bonheur de vous lire, même si je ne commente pas à chaque fois. Bonne journée à vous aussi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s