De quel côté du bureau ?

Etre prof, c’est passer du côté le plus confortable de la force.

Bon, en cas de chahut / inspection / remise en cause par un parent / conflit avec la hiérarchie / engueulade avec un collègue, c’est un peu plus roots, c’est sûr.

Mais avoir la liberté de décider comment on travaille, à défaut de décider de ce que l’on fait, c’est quand même très appréciable.

Comme l’Educ Nat’ est aussi une grande farceuse, elle se réserve néanmoins le privilège de te priver de cet avantage à tout moment –  et surtout quand ça te permettrait d’être plus efficace.

Un petit exemple ? La cérémonie annuelle de correction des copies du brevet, où les correcteurs sont traités à peu près comme s’ils étaient des enfants de 3 ans peu avancés pour leur âge.

Ca fait 10 ans que je participe à ce genre de pince-fesse et j’avoue que j’en reste baba à chaque fois.

Tout d’abord, inutile d’arriver à l’heure, voir un peu en avance, espérant récupérer ton du et te mettre au boulot, histoire de ne pas perdre de temps : on refuse de te donner tes copies si le coordonnateur de discipline n’est pas là.

Le risque est bien trop grand de te voir kidnapper 40 rédactions et les séquestrer au fin fond du Sahara occidental de la campagne française. 

Quand, enfin, on consent à te confier les précieux, c’est pour t’acheminer illico vers fort Knox –aka une salle de classe où une quinzaine de collègues de la discipline assis à des tables individuelles (et s’ils allaient copier ?) corrigent dans un silence règlementaire.

Ajoutons à cela que le corrigé officiel se voit agrémenté d’un correctif, et parfois d’un correctif du correctif qui débarque invariablement à 10 h ( c’est qui qui doit reprendre les copies déjà annotées ?) et que les profs sont en général priés de photocopier eux-mêmes.    

En général, pas de cantine sur place, et cette année, UN toilette pour 4 salles de correcteurs. Intention charmante : ledit toilette ne fermait pas à clef…

Ensuite, report des notes sur le bordereau ad-hoc (quand il a été édité) (sinon on attend) (longtemps !)

Puis saisie informatique des notes en question.

En général, ces conditions de travail passent assez mal auprès des collègues de la Tanière.

Soyons clair : la bouffe, on s’en fout : on fait panier de pique-nique commun et chacun grignote. Les envies pipi, on gère. La saisie des notes s’est rajoutée à nos obligations il y a quelques années sans qu’on en fasse un plat.

Mais autant nous comprenons très bien que les corrections doivent se dérouler dans des conditions qui garantissent l’égalité de traitement des candidats, autant nous sommes furieux d’être traités comme des garnements mis en retenu alors que l’intérêt et la richesse des corrections –et l’une des garanties de notre bienveillance-, c’est justement de pouvoir échanger sur les productions des élèves pour s’entendre sur ce que nous acceptons ou pas.

Quand on sort de là, on se demande de quel côté du bureau on est, finalement…

Et on se sent un peu crétin…

Heureusement, le brevet a aussi de bons côtés… Le dino vous raconte ça demain !

Publicités
Cet article, publié dans Coups de gueule et de griffe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour De quel côté du bureau ?

  1. Flocon dit :

    Mouais, le pouvoir par l’infantilisation…
    Encore, si ce n’est que pour le brevet. J’ai eu une principale qui dirigeait son collège sur de telles bases, un grand souvenir!

  2. la girafe dit :

    Nous n’avons pas encore connu ça à la Tanière, à une exception près. Heureusement d’ailleurs !

  3. allezzou dit :

    Madounette mention bien au brevet, et Monfiston, 15 de moyenne à l’épreuve anticipée du bac… ça, c’est fait !
    Bonnes vacances…

  4. la girafe dit :

    Bravo à tous les deux !
    Bises de félicitations !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s