Big Bougies Day

Une fois n’est pas coutume, un billet qui n’a aucun rapport avec les gnous et leurs exploits (avec ou sans guillemets)

Il y a quelques temps, c’était mon anniversaire.

Le jour de l’année que je DETESTE le plus au monde.

D’habitude, mon anniversaire me renvoie à ce que je n’ai PAS fais, PAS dit, PAS réussi, PAS écrit, bref, PAS ACCOMPLI pendant l’année, et comme je suis du genre à me fixer des objectifs très réalistes ( Relire l’intégrale de La Comédie Humaine tout en courant le marathon de Paris et me mettre à la cuisine moléculaire) (Parce qu’avec 2 pieds dans les baskets et le livre dans la main droite, il me restait la gauche de disponible), autant te dire que l’anniversaire, d’habitude, c’est Scrogneugneu-Day.

Et puis cette année… Je ne sais pas. Est-ce le soleil qui revient ? Est-ce parce que ces derniers jours ont été semés de cadeaux tout doux et souvent très surprenants qui montrent que OUI, j’ai la chance d’être entourée de quelques (très) belles personnes ?

En tout cas, passée la date fatidique, je ne me sentais pas plus vieille que la veille, et plutôt chanceuse d’avoir ce jour dans l’année qui permet de me (faire) dorloter un peu (beaucoup).

Voilà,  c’était la pensée philosophique du jour, et rassurez-vous, j’ai conscience qu’elle ne changera pas la face du monde. Simplement, s’il y en a qui passent par ici et qui ont un gros coup de blues chaque année devant leurs bougies,  qu’ils sachent que la légèreté revient parfois sans prévenir…

Publicités
Cet article, publié dans Sous la carapace du prof, il y a..., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Big Bougies Day

  1. Amanda dit :

    Bon anniversaire donc même en retard !
    A partir d’un moment ( je n’ai pas écrit un « certain » âge), l’anniversaire a en effet tendance à nous donner le blues. Alors qu’avant 18 ans, on a hâte que les annif’s arrivent !
    Cette année donc, tu as eu de la chance, tant mieux !
    J’éprouve aussi ce sentiment quand arrive le temps des fêtes de fin d’année, imposées…
    Amicalement
    Amanda

  2. la girafe dit :

    Merci, Amanda !
    Pendant longtemps, les fêtes de fin d’année ont constitué pour moi aussi un pensum, mais cela tend à s’arranger… Comme quoi tous les espoirs sont permis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s