Dur dur d’être bébé…

Sharon-Sélonie est en 6ème. Donc, Sharon-Sélonie vient au collège.

Elle a son cahier d’espagnol, mais pas son classeur de SVT.

Ah bon, elle a SVT, aujourd’hui ?

Tant pis, elle prendra une feuille.

Ca tombe bien, elle aura le temps de recopier le cours de SVT pendant le sport… Eh oui, difficile de participer à la séance de piscine quand on a prévu une survêtement et une raquette de ping-pong à la place du maillot.

Mais deux heures pour recopier un cours sur une feuille, c’est pas un peu beaucoup ? Bon, en même temps, il lui faudra un bout de temps pour la trouver, la feuille. Ben oui, TOUTES les feuilles de Sharon-Sélonie sont dans son classeur.

De SVT.

Qui n’est pas au collège.

Contrairement à Sharon-Sélonie. Qui a par contre a prévu le livre d’histoire-géo.

Dont elle avait effectivement besoin.

La veille.

Vous suivez ?

Moi, non. La simple vue du cartable de Sharon-Sélonie suscite d’ailleurs chez le plus zen de ses enseignants l’envie de sniffer tout un stock de bâton de colle UHU.

Je me suis donc résolue à solliciter un rendez-vous auprès de Mâââme Sélonie.

Laquelle s’est présentée cet après-midi (avec une demi-heure de retard) avec le petit frère de Sharon-Sélonie et m’a regardé avec reconnaissance :

  • lui avancer une chaise,
  • décrocher son fils suspendu à la cordelette des stores
  • lui occuper les mains avec une feuille, des crayons (et conséquemment, l’amener à cesser de tirailler, pincer et secouer le bras de sa mère)
  • et enfin, l’écouter…

L’écouter m’expliquer les 6 frères et sœurs de Sharon-Sélonie, les lessives qui s’accumulent, les devoirs impossibles à suivre parce qu’elle sait à peine lire, les règles impossibles à fixer parce que “c’était à mon homme de faire ça, non ?”, le travail impossible à trouver parce que pas de formation, pas de permis de conduire, pas de voiture, pas de solution pour garder les petits…

On discute. Je pointe les problèmes de Sharon-Sélonie, on fixe quelques objectifs à atteindre dans les mois qui viennent, nous convenons que notre assistante sociale va la contacter…

Finalement, Mâââme Sélonie se lève et me serre la main. Son manteau s’entre-ouvre. Tiens…

Soupire de Mâââme Sélonie :

“Oui, chui enceinte…

-Ah… Félicitations !

-Oh, c’est mon ex, quand il est venu me déménager (!!!!!!!!!) C’était pas prévu, c’est mon 8ème mais je ne me suis pas rendue compte que j’étais enceinte…”

Mâââme Sélonie est fatiguée.

Moi aussi…

 

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Dur dur d’être bébé…

  1. Flocon dit :

    Le plus dur, dans ces cas-là, c’est le sentiment d’impuissance à apporter de l’aide, non?
    Enfin, je ne sais pas ce qu’il en est pour toi, mais moi, c’est toujours ce sentiment qui me fatigue le plus. Comment faire?

  2. la girafe dit :

    Je suis d’accord, Flocon. On ne se sent effectivement pas très utile, parfois… Heureusement, à la Tanière, nous avons une équipe médico-sociale de choc : une infirmière formidable, une assistante sociale très humaine et très fine et un médecin scolaire dynamique et plein d’humour. Cerise sur le millefeuilles, tout ce petit monde s’entend parfaitement et bosse en équipe. Ça nous permet d’avoir recours à eux et de prendre de la distance avec ce genre de situation. Heureusement parce que je crois que sinon je ne pourrais pas enseigner !

  3. Flocon dit :

    En lisant votre blog de façon un peu continue, je me dis que vous avez une chance incroyable : votre collège semble avoir une équipe quasi impeccable à tous les niveaux -je n’ai jamais vu ça dans aucun des établissements où j’ai enseigné, pauvre de moi :).
    Du côté assistantes sociales, c’était carrément l’horreur : des personnes non seulement incompétentes mais souvent dangereuses, au point que si je dois un jour travailler à nouveau avec un public en grande précarité, je sais d’avance que j’aurai la trouille de leur adresser les gens -peut-être à tort, mais chat échaudé…
    Donc vraiment, profitez-en, je vous envie.

  4. la girafe dit :

    Nous n’en faisons pas souvent état ici, mais il y a souvent des tensions à la Tanière : ce n’est pas toujours l’entente cordiale, malheureusement… Mais c’est vrai que tout le monde est très pro : même quand on ne s’entend pas, on a tous à cœur de communiquer quand il s’agit des gamins, si bien que nous parvenons à travailler ensemble malgré nos éventuels différents.
    Quant à l’assistante sociale… Eh bien c’est vrai que nous avons vraiment beaucoup de chance. Elle est formidable, très intelligente, extrêmement humaine et les élèves l’adorent. Mais je comprends parfaitement ce que tu veux dire car le précédent numéro au même poste était nettement moins fiable !

  5. Flocon dit :

    Un collège où tout le monde est très pro, même avec des tensions, c’est un collège en or. Je suis heureuse de savoir qu’il existe, sincèrement.
    Bref : bon courage à la pauvre Madame Sélonie, quelque part elle a un peu de veine dans son malheur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s