Et mourir… De plaisir.

Vous savez quelle est l’obsession des gnous en ce moment ?

Allez, un indice : si je vous dis théorie maya, vous me répondez quoi ?

LA FIN DU MONDE !!! (prendre une voix de gnou excito-hystérique à tendance maniaco-sadique, sinon, ça ne marche pas.)

Une semaine qu’ils nous serinent, cornent et glapissent aux oreilles sur tous les tons que ça y est, c’est la bonne, la vraie, the end, quoi ! Et au moment où tes dernières particules de patience se sont envolées, où tu en es presque à te dire qu’ils ont raison (de toute façon, soit l’univers se fait la malle, soit l’énervement accumulé va déclencher une réaction thermonucléaire d’une telle ampleur que dans les deux cas, vous allez tous y rester) ( Et Dieu sait si l’idée d’en finir en compagnie de certains te donne juste envie de te pendre) (en même temps, on reste dans le thème), à ce moment-là, disais-je, la voix de la sagesse retentit et vous sort du marasme.

Ou pas.

C’est ce qui est arrivé à Hérisson-Rêveur ce matin.

Alyson-Alpaïde : “M’sieuuuuuuuur… Ca sert à quoi de travailler puisque d’main c’est la fin du monde ? Hein ? Hein ? HEIN ??????

Paolina-Plectrude : C’est vrai, ça… On va tous mourir demain !

Hérisson-Rêveur (las) : Oh, ça va avec cette histoire idiote ! Personne ne va mourir  demain !

Théodebert-Tchouk-Tchouk : Bien sûr que non ! C’est pas la fin du monde, demain ! Les scientifiques, y l’ont dit à la télévision !

Hérisson-Rêveur, ragaillardi :   Ah ! Vous voyez !

Théodebert-Tchouk-Tchouk : Ben oui, M’sieur ! L’univers va pas exploser ! C’est juste qu’on va  tous choper une bactérie !

Hérisson-Rêveur,  un peu moins ragaillardi : Ah ?

Théodebert-Tchouk-Tchouk : Oui ! Une bactérie mutante qui va s’introduire dans notre orgasme !

Hérisson-Rêveur, ragaillardi puissance – 12 : Euh… Dans ton organisme, tu veux dire ?

Théodebert-Tchouk-Tchouk : Oui  M’sieur, et ça va rendre notre orgasme deux fois plus fort !

Hérisson-Rêveur : Ton organisme !

Théodebert-Tchouk-Tchouk : C’est ça ! Il parait qu’une fois notre orgasme renforcé, on sera beaucoup plus performant !

Hérisson-Rêveur : …”

Et on ose plaindre les théoriciens de la fin du monde ?

Publicités
Cet article, publié dans Le collier de perles de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Et mourir… De plaisir.

  1. pakita dit :

    Je n’ai qu’un mot : Savoureux :-)))))

  2. la girafe dit :

    J’ai adoré, moi aussi !
    Bises, Pakita !

  3. allezzou dit :

    Bonne année, les fous de la jungle !
    On n’est pas morts, alors… continuons !
    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s