Still alive (enfin, je crois)

Mais je n’en suis pas sure.

Après une inspection (divin moment dont je te reparlerai quand j’aurai un peu digéré le truc) (Vous voyez un bon gros matou des familles, bien dodu, plein de poils ? Ben je l’ai un peu en travers du gosier, là.), nous avons enchainé sur les conseils de classe, les formations diverses et variées et nous sommes actuellement en plein dans les remises de bulletins.

The panard intégral.

Comme tous les ans, je suis prof principal.

Et comme tous les ans, j’ai donc le privilège de remettre en main propre le fruit de leur travail aux gnous et à leurs géniteurs.

Et c’est là que ça se corse.

Car tous les ans, je me dis que ça y est, j’ai pris de la bouteille, et que par conséquent, plus rien ne peut m’étonner, je peux y aller zeeeeeen.

Et tous les ans, je regrette de ne pas avoir bouclé ma ceinture. Jugez plutôt :

Lundi, 8 heures.

La Girafe : “Ken-Wilcharius, ta mère ne peut pas venir à la réunion de remise des bulletins ?

Ken-Wilcharius, tout fier : non, M’dame, mais vous inquiétez pas ! Elle vient vendredi, elle a dit !

La Girafe : Vendredi ? Mais quel vendredi ?

Ken-Wilcharius, perplexe : Ben je sais pas…

La Girafe : Et à quelle heure ?

Ken-Wilcharius, perplexe  (bis) : Ben elle a pas dit…”

On progresse, je le sens bien…

La Girafe : “Et toi, Kessia-Frédégonde ?

Kessia-Frédégonde : Ben quoi, M’dame ?

La Girafe : Ta maman devait venir hier à 11 heures, je l’ai attendue 1 heure…

Kessia-Frédégonde, l’air sincèrement surpris : Ah bon ?

La Girafe : Eh bien oui. Quand peut-elle venir ?

Kessia-Frédégonde : J’en sais rien…”

Moi non plus, et c’est bien le problème…

Passons sur Mimi-Frétille, qui m’annonce, 20 minutes avant la rencontre prévue avec sa mère, que, je cite : “Maman, elle a une grosse cystite, M’dame, elle est allée chez le docteur !”

Et quand nous sommes en face à face, les parents et moi, il nous arrive de vivre ensemble (oui, c’est paradoxal) de GRANDS moments de solitude. 

Les parents de Rayanna-Capucine ont ainsi découvert qu’ils avaient “un pet au casque”. C’est du moins ce que leur délicieuse enfant a avancé comme argument pour cour-circuiter tous les coups de fil du collège qui essayait désespérément de joindre ses géniteurs.

La mère de Fay-Fernande s’est vue remettre l’œuvre de sa fille : un épais dossier de petits mots où l’innocente jouvencelle se répand en propos choisis sur ses camarades dont elle vante les inénarrables talents en matière de turlute.

Ma soirée s’est conclue sur la remise du bulletin d’Hector-Octavius (un vrai tiercé, pas une moyenne au dessus de 9. ) Le commentaire de sa mère m’a achevée. Alors que je lui faisais remarquer qu’il était urgent que son rejeton se secoue un brin, elle m’a lancé :

“Ah mais vous comprenez, il est de bonne humeur en ce moment. Je ne peux pas lui faire des reproches, sinon il ne sera plus gentil et la vie redeviendra impossible à la maison. Vous ne savez pas ce que c’est, vous !”

Non, effectivement. Bonne soirée, chère madame. Bonne continuation, surtout.

Et quand c’est fini, (nininini) ça recommence (demain soir, avec un autre niveau).

Youpi.

Publicités
Cet article, publié dans La douce jungle de la Tanière, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Still alive (enfin, je crois)

  1. Axel dit :

    Ce n’est pas la meilleure période en effet. Et venir inspecter maintenant…

    PS – C’est quand même impressionnant le nombre de collègues qui ont du mal à les digérer en ce moment.

    • la girafe dit :

      J’avoue que l’inspection m’a laissée mi-figue mi-raisin. Au bout de plus de 3 heures (2 heures d’observation et une heure et quelques de palabres) je ne me suis pas sentie plus avancée…
      Merci de ton passage, Axel !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s