Rejoignez une route dès que possible…. ou pas…

Au départ le dinosaure que je suis avait dans l’idée de vous raconter, amis lecteurs, ces deux jours de stage qui, ô surprise, ô miracle, furent intéressants, de vous faire sourire en vous narrant les exploits du GPS exigeant qu’on rejoigne une route alors que la voiture voguait joyeusement sur une deux voies à terre plein central….

Au passage, le dinosaure envisageait aussi de vous faire partager sa dernière découverte linguistique faite auprès de ses gnous favoris…

Oui mais voilà, ce matin le dinosaure a repris le chemin de la Tanière. Et à la récré du matin il a croisé Nouchane qui lui a jeté un regard implorant. Vous savez, ces yeux humides qui demandent de l’aide sans le formuler clairement. Le dinosaure a souri à Nouchane qui s’est approché de lui et lui a parlé.

– M’dame Dinosaure, vous savez pour le contrôle du prochain cours?

– Oui Nouchane.

– Ben, je pourrai pas le faire, je serai pas là.

– Pourquoi Nouchane?

– On rentre chez nous.

Et là le dinosaure a pris un gros coup de poing virtuel dans l’estomac. Et il a senti un froid glacial s’insinuer lentement dans tous ses membres. Mais il ne pouvait pas s’effondrer devant Nouchane et ses grands yeux implorants. Alors le dinosaure a essayé de comprendre s’il avait bien compris (quoi, c’est pas clair? je dis kesque je veux d’abord!)

– Tu rentres à Grozny? Avec Nouchanou et Papa et Maman Nouchane?

– Oui, m’dame.

Putain de pays de merde! Elle est où la tradition d’accueil de la France?

C’est quoi ce pays qui renvoie en cours d’année scolaire, sans même laisser la possibilité aux enfants de passer les diplômes auxquels ils sont LEGALEMENT inscrits, une famille tchétchène dans son pays d’origine alors que le responsable des deux guerres de Tchétchénie vient d’être réélu président de la Russie? Ils sont où les responsables du foyer d’accueil qui ont littéralement harcelé la famille jusqu’à coincer le père, celui qui maîtrise le moins le français, pour qu’il signe un papier de retour librement consenti au pays lorsqu’il est apparu que la famille était déboutée? Ben oui, faut libérer de la place, plutôt que d’aider les gens à monter un ultime recours gracieux, surtout quand on a déjà bâclé leur dossier de demande d’asile!

Le dinosaure a eu quelques mots gentils pour Nouchane, et il a rejoint le cœur lourd la tanière personnelle des profs. Il y a retrouvé la girafe qui a blêmi sur toute la longueur de son cou en apprenant la nouvelle.

Comment il disait déjà le GPS? Ah oui… “rejoignez une route dès que possible”….

Elle est où la route de Nouchane et Nouchanou désormais?

Elle est où la route de ces gamins qui ont fui la guerre et les exactions des milices en pensant trouver, enfin!, la paix et le calme dans un pays qui les a bien mal accueillis?

Elle est où la route de ces gamins qu’on va replonger dans leurs plus atroces souvenirs et leurs pires cauchemars?

“Rejoignez une route dès que possible”… Et quand il n’y a plus de route?

Publicités
Cet article, publié dans Coups de gueule et de griffe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Rejoignez une route dès que possible…. ou pas…

  1. allezzou dit :

    Pas glop.
    :o(

  2. allezzou dit :

    mon smiley, c’est évidemment : 😦

  3. pakitatina dit :

    merde, c’est dur, quelle tristesse 😦
    Quel société pourrie.
    Juste avant les élections bien sûr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s