Pffffffffffffff…

Girafe désabusée au rapport …

Il faut dire que la fin de l’année se rapproche, et qui dit fin d’année, dit bilan… Pas très jouasse, en ce qui concerne la 6ème arc-en-ciel-chérie de la girafe, où certains loulous arrivés sans les acquis fondamentaux en lecture ou en écriture ne les ont toujours pas emmagasiné en prévision de la looooongue migration à travers les steppes collégiennes vers la 3ème… Pour un ou deux, c’est réglé : réorientation en  SEGPA, pilule difficile à faire avaler à la plupart des élèves concernés parce que la SEGPA… “Ben c’est la honte, M’dame !”

Mais pour les autres, hein ?

Oui, pour ceux qui lisent, mais butent sur tous les mots ? Ne font pas la différence entre “quand” et “où” ?  Ignorent l’orthographe de mots simples ? Ceux pour qui faire une phrase simple et claire, comprendre un texte, relève de l’exploit ?

Ben rien.

Oh ce n’est pas de la mauvaise volonté, entendons-nous bien ! Petit Lion, le sous-chef de la Tanière, l’a clairement expliqué à la girafe jeudi dernier : c’est à cause de la grande déesse adorée de l’Educ Nat : la déesse MOYENS.

La sixième de la girafe aurait eu besoin d’un projet lecture où certains gamins auraient pu consolider leur acquis pendant que d’autres, tout à fait au niveau et qui piaffent désespérément, se seraient initié à la recherche documentaire, auraient abordé des textes plus complexes ? Oui, mais… 4 h 30 par semaine pour faire un programme qu’on bouclait en 6 heures il y a quelques années…

Des moyens supplémentaires au titre d’un projet annuel ?

Certes, Madame Girafe… Mais il faut penser aux OPTIONS !

Car un élève de 6ème de la tanière peut choisir une ou deux langues vivantes, et il a le choix entre deux options sportives… Trois à la rentrée prochaine.

Entendons-nous bien : j’aime le sport, et je trouve tout à fait normal que les p’tit loups de la Tanière en fassent, surtout que vu notre recrutement, beaucoup de parents n’auraient pas les moyens d’inscrire leur rejeton dans un club.

Mais ces options sportives représentent des heures et comme elles ne concernent pas tous les élèves, c’est la croix et la bannière pour trouver un créneau horaire où réunir toute la classe en dehors des enseignements obligatoires.

Bref, p’tit Lion a été clair : Projet inenvisageable à l’échelle d’une classe.

Eventuellement, pour un petit groupe d’élèves.

Autant se planter devant un gamin et lui dire : “T’aimes pas trop l’école car tu n’y comprends pas grand chose ? T’as décroché le pompon : tu vas y passer encore plus de temps !” Stigmatisation qui n’existe pas quand TOUS les copains sont concernés…

C’est une girafe morose qui a quitté le bureau de Petit Lion. Et ce matin, je pense à Côme, qui répète, avec un grand ricanement et des yeux inquiets, qu’il est nul. A Marie-Cindy, dont les yeux se vident quand les notions se complexifient. A Gentiane, qui n’a toujours pas compris dans quel sens prendre sa feuille de contrôle… Et à bien d’autres, qui vont vivre des années collège pas très funs, parce qu’on a oublié les fondations.

Et je suis en colère. 

Publicités
Cet article, publié dans Coups de gueule et de griffe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Pffffffffffffff…

  1. Axel dit :

    En colère… j’envierai presque ce sentiment. Je ne suis « que » démoralisée et terriblement attristée.

    Petit point positif quand même : nous sommes confrontés à ce choix difficile depuis déjà quatre ans. Alors certes, la première heure est difficile, mais ensuite, vraiment, ces élèves que l’on prend à part et qui réalisent peu à peu que non, finalement, ils ne sont pas « nuls », quand ils se prennent au jeu, se réjouissent de comprendre et de réussir, c’est du bonheur pur.

  2. pakita dit :

    C’est affligeant… mais qui ça surprend encore ?!!
    La machine à broyer nationale… Si ton pied sort de l’empreinte, t’as du soucis à te faire !
    Avec ma tribu atypique j’en sais quelque chose :-/

  3. Mistinguette dit :

    Nous rencontrons le même problème en primaire !
    Des élèves qui ne sont pas handicapés, et qui accumulent de gros retards, en particulier, comme tu le dis, en lecture et en repérage spatio-temporel, doivent rester dans le système ordinaire sans possibilité d’aide plus efficace que le bricolage habituel : soutien, ASH, aide aux devoirs… en attendant de voir si on pourrait les prendre en SEGPA après le CM2.
    C’est souvent tout le cycle 3 qui est survolé sans grands progrès par des enfants qui se forgent une silhouette de souffrance et d’échec. D’où le « chuis nul ! »…
    Difficile de les garder dans une image positive d’eux-mêmes…
    :o/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s