Faire-Part…

Vendredi matin.

H-2 du week-end pascal.

Une girafe primesautière franchit d’une patte enthousiaste un sac de gnou avachi dans l’allée (le sac, pas le gnou) (encore qu’en cette fin de semaine, le gnou n’en est pas loin)

Pomme-Luithelinde, amusée : Rhooo… Z’êtes une gazelle, aujourd’hui, M’dame Girafe !

La Girafe, en équilibre sur une patte entre deux tables particulièrement serrées : Oui une cigogne, c’est selon…

Kalliopé-Coconut, perplexe : C’est quoi, une cigogne ?

Levé de sourcil girafesque. La bête note mentalement, pour la 10 ème fois de l’année, de proposer une sortie au zoo… Et cherche déjà un titre bien ronflant qui puisse emporter l’adhésion des foules, sachant que la cause première -le triste manque de connaissances gnouesque- ne sera pas tolérée par l’institution.

Des fois, l’institution, j’l’a plumerais bien, tiens.

Heureusement, Claminthe-Clémentine se rue à mon secours :

-Mais siiii… Tu connais forcément ! Tu l’as rencontrée !

Gnééé ?

Claminthe-Clémentine, lancée et -Jules Ferry me pardonne- convaincue :

Le jour de ta naissance ! C’est le grand oiseau noir et blanc qui t’a amené à ta maman !

Et devant Kalliopé-Coconut, qui a hoché une tête désormais informée, j’ai fait de mon mieux pour étouffer dans l’oeuf une petite angoisse…

Lesquels, parmi mes gnous du jour -12 ans d’âge, comme le bon whisky- savait que les jolis bébés n’arrivaient pas à la maternité portés par Air-Cigogne ?

Au terme de ce week-end lapin, cloche et poule, je n’en sais toujours rien !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Publié dans La douce jungle de la Tanière | 2 commentaires

Vocation précoce

Mardi, 8 heures. Les z’ados sont aux prises avec un texte du XIXème siècle -autant dire l’équivalent lexical de l’ascension de l’Everest pour nos gnous 2.0.

Bref, cela fait 20 minutes que Castor-Croqueur-de-Culture tente de dessiner les contours du monde de Zola -et donc de substituer le corset au legging- quand un cri victorieux brise le délicat frou-frou des dictionnaires fébrilement feuilletés.

Pamphile-Paroxysme : M’sieur, M’sieur ! M’sieur Castor ! Ça y est, j’ai trouvé « anodin » ! Z’avez vu, c’est bien, hein !

Castor-Croqueur-de-Culture, affectueusement : Bravo, Pamphile !

Pamphile-Paroxysme, épanoui : Z’avez vu ? Je sais super bien mon alphabet, hein !

Castor-Croqueur-de-Culture, mécaniquement : Bravo, Pamphile ! (bis)

Tout, plutôt que de faire remarquer à ce sympathique petit être en construction que connaitre par cœur son alphabet ne peut pas être considéré comme un exploit.

Enfin, pas à 15 ans.

Pédagogie PO-SI-TI-VE, on a dit.

Pamphile-Paroxysme :Z’avez vu, j’ai fait super-vite en plus ! Ehhhhh… J’pourrai p’têt faire ça, nan ? Comme orientation ? Chercheur ? Z’en pensez quoi ?

Castor-Croqueur-de-Culture, sereinement (entre deux cours, il sniffe la Pleïade.) : Euh… Eh bien ça dépend… Chercheur en quoi ?

Pamphile-Paroxysme, patient : Ben c’est évident : chercheur en dictionnaire !

Castor-Croqueur-de-Culture : …

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans La douce jungle de la Tanière | 2 commentaires

Stetson et lait premier âge

Je sors d’un après-midi de correction.

J’ai des perles plein les pattes.

A côté, les ferrets de la Reine, à côté, c’est peanuts.

Juge plutôt :

« Cet homme était né en 1815. Il s’appelait Chuck Nourrice »

Que je retrouve mon lasso, l’intégrale de Walker Texas Ranger et en voilà un qui ne périra que de ma main…

 

Publié dans Le collier de perles de la Tanière | 1 commentaire

Linguistique et… Surpopulation ?

Lily-Calpurnia fait partie du groupe de mes grands gnous venus d’ailleurs.

Lily-Calpurnia est ravissante, adorable… Et vive, intelligente, bosseuse. Bref, un rêve de gnou.

De plus, elle manie plutôt bien la langue de Molière, ce qui lui permet de progresser à un rythme plus que satisfaisant.

D’ailleurs, elle me l’a encore dit ce matin :

« Vous savez, Madame Girafe, j’ai toujours eu envie de bien apprendre le français. Mais c’était impossible, franchement …

-Ah ? Mais pourquoi ?

Cri du cœur de Lily-Calpurnia, cramponnée à Larousse :

– Comment voulez-vous apprendre correctement le français dans mon pays ? En Algérie, y a beaucoup trop d’Algériens !

 

 

 

 

 

Publié dans La tour de Babel | 2 commentaires

Zidane, poésie et pause-café

Lundi, 10 heures. Castor-Croqueur-de-Culture, toutes voiles (et courage) dehors, drive ses gnous de dernière année à travers les arcanes de la poésie classique.

Castor-Croqueur-de-Culture, enthousiaste (cet homme sniffe du Totor (Hugo) tous les matin au petit déjeuner ) : Qui peut nous rappeler comment s’appelle la pause qu’on trouve au milieu d’un alexandrin ?

Les gnous : …

Castor-Croqueur-de-Culture, pas découragé (vous ai-je dit que cet homme fait mon admiration ?)  : Alors ? Une idée ?

Pénélope-Ragnetrude, frappée d’inspiration (c’était le moment) : Une mi-temps ?

Saint Zizou, pardonne-leur… Ils ne savent pas ce qu’ils font…

 

Publié dans En marge de la savane.... | 2 commentaires

Il y a quelqu’un ?

Euh… Coucou… Ça fait un bail, hein ? Soyons honnête : ces derniers mois ont été un peu bousculés, rapport à une réforme pas piquée des vers (si un film de zombies est tourné dans un proche avenir, j’ai un nom tout prêt pour l’héroïne qui se fait hacher menu. Une ancienne ministre de l’Educ’ Nat’, ça vous dit sûrement quelque chose…)Bref, bonne année (très en retard). On revient très vite, car malgré tout, les gnous restent les gnous et on en a quelques unes en réserve qu’on a gardé rien que pour vous !

Des poutoux.

 

 

Publié dans Coups de gueule et de griffe | 6 commentaires

Esprit de Noël

renne noel

Et ce soir, il interroge les classes prépas au lycée….

 

Publié dans La douce jungle de la Tanière | 3 commentaires