Stockholm et ses musées.

Stockholm regorge de musées.

Nous n’y avons passé qu quelques jours, nous ne les avons donc pas tous vus, loin de là.

Mais passer du temps au Skansen, au milieu des habitations traditionnelles venues de toute la Suède, avec des gens en costume d’époque qui vous expliquent comment vivre dans ces habitations, c’est chouette.

Quelques détails…

IMGP6126

IMGP6125

Et en plus on y croise des bêbêtes super sympas!

IMGP6117

IMGP6095

IMGP6059

IMGP6050

IMGP6035

Enchaîner avec le Vasa et son bateau c’est tout aussi chouette! On découvre de près le navire et on apprend plein de choses…

Un bout du bateau:

IMGP6162

La maquette du bateau:

IMGP6134

Et si l’Historika est moins bien conçu et moins enthousiasmant que les deux précédents il permet quand même d’avoir un bel aperçu de la vie au temps des Vikings, une fois qu’on a passé le lion décoré qui nous accueille à l’entrée!

IMGP6174

IMGP6187

Et pour finir un petit bouclier, histoire d’être bien protégé!

IMGP6189

Publié dans On the road... | Tagué | 4 commentaires

Un peu d’évasion avant la reprise.

En ce jour d’élections (sur lesquelles ni la girafe ni le dinosaure ne s’étendront, trop de risques de s’étaler lamentablement au sol comme une grosse bouse! ) le dino a décidé de ressusciter le blog.

Et pour ce faire il vous emmène faire un petit tour en Suède, plus précisément à Stockholm. Nous passerons sur le fait que la girafe et le dinosaure ont choisi de partir juste après qu’un terroriste s’en est pris à la capitale suédoise…  c’est sans doute une conséquence de notre légendaire scoumoune.

Fait exceptionnel, la girafe n’a pas bippé aux contrôles douaniers. Mais, parce que trop de changements pourrait perturber, c’est le dino qui a eu droit aux contrôles anti-explosifs… Faut se résigner, quand ce n’est pas l’une, c’est l’autre… Les douaniers nous aiment d’amour, je ne vois pas d’autre explication.

Sinon, Stockholm, c’est froid! mais c’est beau…

Quelques photos…

Des bonbons colorés

IMGP5982

Gamla Stan, la vieille ville

Et la ville, d’un peu partout, sous tous les angles.

Le froid est compensé par les couleurs des façades et en plus y’a des tas de musées super intéressants (à venir…)

 

Publié dans On the road... | Tagué | 4 commentaires

Quand ça veut pas, ça veut pas….

Y’a des jours comme ça où on se dit qu’on aurait mieux fait de rester couché….

Vous savez, ces jours où tout déraille dès le lever. Tenez, l’autre jour, le dino a vécu un de ces jours maudits….

Une classe qui part en vrille qu’il faut recadrer vite fait. Pour le bien fait on repassera, dans la mesure où le gnou pris en tête à tête deux jours auparavant pour qu’on lui remette les points sur les i et les barres sur les t a trouvé super fun de répondre insolemment à un prof le lendemain…

Que dire de celui qui a vertement envoyé paître le prof qui avait eu l’effronterie, que dis-je, l’immense audace, de lui imposer un groupe de travail qui n’avait pas l’heur de lui plaire?

C’est bien simple, quand j’éteins un incendie d’un côté, y’en a un autre qui démarre de l’autre….

Ajoutons à cela les joies d’une découverte impromptue, la veille pour le lendemain, de la soudaine disparition de la quasi totalité de mes gnous exotiques, et donc l’obligation de monter en catastrophe quelque chose pour les pauvres égarés qui auront l’immense chance d’avoir cours avec le dino…. quoique, rien n’est certain là-encore, puisque le dinosaure a prévu des exercices sur le net et que rien ne permet de savoir ce qu’il en sera avec les ordinateurs…

Au choix:

la connexion faiblarde pourrait faire que les pages web ne s’ouvrent pas…. ou ne s’ouvrent qu’après de longues minutes d’attente….

le logiciel permettant de faire fonctionner certains exercices n’aura probablement pas toujours été mis à jour, et cela nécessitera trois clics au lieu d’un pour faire démarrer l’exercice, clics devant être faits par le prof vu qu’en règle générale le gnou exotique a une maîtrise très aléatoire de l’outil informatique…

l’administrateur du réseau a, pour une raison mystérieuse, interdit le contrôle+clic qui permet d’ouvrir directement un un lien depuis un document créé sur un traitement de texte…  ce qui veut dire que pour accéder à un lien il faut soit taper l’adresse complète (finger in the nose pour des gnous exotiques bien sûr) soit faire un copier-coller (finger in the nose bis pour des gnous exotiques bien sûr)….  c’est donc au prof de se cogner tous les copier coller s’il veut que ses gnous puissent travailler en toute sérénité….

et, last but not least, il reste à espérer que tous les gnous présents aient reçu leur code pour  pouvoir accéder aux ordinateurs de la Tanière (et rien n’est moins sûr…..)

A part ça, tout va bien dans l’Education Nationale!

Publié dans Coups de gueule et de griffe | Tagué | 6 commentaires

Multiples talents

Pas les miens, non.

Et, croyez-vous, ce n’est (malheureusement) pas de la modestie mal placée.

J’m’explique.

Ce matin, j’ai collé les gnous devant un tableau de Camille Pissarro.

La faute à la réforme de l’éducation nationale qui nous lance dans des travaux interdisciplinaires à tout va.

Entendons-nous, hein : je peux rester plantée devant les Nymphéas de Monet ou les peintures de Turner suffisamment longtemps pour avoir l’air de faire partie du décor (c’est du moins ce que semblaient penser les couples de japonais qui, me voyant plantée là, m’ont demandé de les photographier devant cette toile la dernière fois) ( 5 couples.) (Le gardien a fini par me proposer un café.)

N’empêche que je procède avec prudence, n’ayant aucune connaissance réelle en histoire de l’art.

Heureusement pour moi, les gnous non plus.

Ce qui est bien, c’est qu’ils compensent dans d’autres domaines… Jugez plutôt.

Clovis Choryphée qui, en voyant le tableau, a lâché cette phrase d’anthologie :

Pissaro ? Ah ! C’est celui qui fait du foot !”

Gnéééé ? Camille Pissarro ? J’veux dire, 1830-1903, hein ?

Renseignement pris, il s’agirait de Claudio Pizarro qui joue au Werder Brême, cette année… Ou de David Pizarro, qui a joué à Manchester City en 2012… Ou de Guido Pizarro (????), joueur argentin…

Interdisciplinarité, qu’ils disaient… Ca en ouvre, des perspectives !

Publié dans Le collier de perles de la Tanière | Tagué | 4 commentaires

Balayer devant sa porte

“Augmentation du smic : c’est trop facile d’être généreux avec l’argent des autres au détriment de l’emploi des autres” dixit François Fillon. (tweet de 2012)

Rassurez-moi : s’il envisage de supprimer 500 000 agents publics, c’est qu’il a médité sur le cas de Pénélope, sa douce épouse, qui lui aurait apparemment servi d’attachée parlementaire pendant plusieurs années pour un salaire de plusieurs milliers d’euros par mois ?

Voilà, c’était le coup de gueule du mercredi –et de la girafe- pour l’anniversaire de la Tanière. 6 ans… Happy Birth-gnou !

Publié dans Coups de gueule et de griffe | Tagué | 6 commentaires

Nourrir l’esprit… Et le reste.

Mardi matin, dix heures. Castor-Croqueur-de-Culture, cet être d’inconscience de courage lance ses élèves à l’assaut d’un roman pour la jeunesse dans le cadre d’un défi lecture.

Kushi-Sashimi, perplexe : “M’sieur, ça se mange, la terre ?

Castor-Croqueur-de-Culture, interloqué  : Heu… Non…

Kushi-Sashimi, concerné : Ben pourtant, c’est c’qu’y disent, dans l’bouquin qu’vous nous avez donné, hein !

Castor-Croqueur-de-Culture, déconcerté : Montre-moi ça…

Le gnou s’empresse vers le bureau et pointe un index accusateur sur la page incriminée :

“Là ! Voyez !”

La phrase en question saute au regard du lettré :

Il prit le bol de terre cuite et mangea”

C’est sûr que cuit, c’est meilleur…

Publié dans Le collier de perles de la Tanière | Tagué | 1 commentaire

On peut toujours compter sur les gnous…

Pour vous aider à tenir votre bonne résolution de début d’année.

Laquelle tient en 6 petits mots : poster plus souvent sur le blog.

Du moins, celle qui vous intéresse (Je doute que la résolution n°2 ( “ renoncer à  dépareiller les chaussettes”)  vous plonge dans des abimes de félicité) (le dino, lui, frétille à cette perspective) (en tout cas, ses pattes)

Bref, revenons à nos gnous.

Hier, nous explorions les racines de la langue française avec délectation et au coin du bois, nous débusquons “lupus”.

La girafe, enthousiaste : “Quel mot français cette racine latine a-t-elle donné ?

Barka-Belladone : Loup, M’dame Girafe !

La girafe, ravie : Très bien ! Et quelle particularité orthographique la racine permet-elle d’expliquer ?”

Réflexion gnouesque intense. De son côté, la girafe à l’affut attendait le “p” final.

Ben elle a pas été déçue, hein.

Barka-Belladone, sur le ton de l’évidence : Ben ça explique que le loup, il fait “Ouh, ouh !” à la pleine lune, M’dame !

La girafe : …

Publié dans Le collier de perles de la Tanière | Tagué | 2 commentaires